La poésie délivrée
Éditeur
Presses universitaires de Paris Nanterre
Date de publication
Collection
Orbis litterarum
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

  • Aide EAN13 : 9782840164036
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99

Autre version disponible

Voici l’un des lieux communs les plus rebattus de l’histoire littéraire : à
l’ère de la modernité, la poésie aurait fait corps avec le livre, enserrée
dans l’écrin d’un volume artisanal et destinée à quelques happy few. À la fin
du XIXe siècle, le mythe mallarméen a consacré l’alliance du Livre et du
Poème, purifiant la poésie de tout ce qui la rattachait encore à l’ordinaire
de la vie sociale. Or rien n’est plus faux. Depuis la Révolution française, la
poésie, sous toutes ses formes, a envahi l’espace public : une poésie
mobilisée par les révolutions comme par les pouvoirs officiels, une poésie
déclamée ou chantée au coin des rues, glissée dans les colonnes des journaux,
écrite sur les murs, récitée à la radio, interprétée sur scène ou pour
l’industrie du disque, mise en images au cinéma ou à la télévision, rappée,
slamée, et profitant aujourd’hui de l’infinie plasticité du numérique. Il ne
s’agit pas d’une production marginale à laquelle il faudrait rendre justice
par bienveillance. Non seulement cette poésie protéiforme est quantitativement
beaucoup plus importante que la poésie des livres ; et pourquoi serait-elle
plus médiocre, pour la seule raison qu’elle réaliserait le rêve romantique
d’une poésie concrètement adressée à tous ? Mais encore elle se révèle plus
que jamais omniprésente, dissimulée au cœur d’une culture qu’on imaginait
vouée au slorytelling et aux fictions en tout genre. C’est donc à une histoire
radicalement nouvelle de la poésie moderne qu’invite cette première somme
collective sur la poésie hors du livre, « délivrée », conçue et rédigée par
une trentaine de spécialistes en histoire, littérature, philosophie,
musicologie, histoire de l’art, sciences de l’information et de la
communication, sociologie.

S'identifier pour envoyer des commentaires.