L'ambivalence de la sacralisation de l'enfance, Dans l'écriture de Gisèle Pineau, Malika Mokeddem, Ken Bugul
1 autre image
Éditeur
L'Harmattan
Date de publication
Collection
Critiques Littéraires
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'ambivalence de la sacralisation de l'enfance

Dans l'écriture de Gisèle Pineau, Malika Mokeddem, Ken Bugul

L'Harmattan

Critiques Littéraires

Offres

  • Aide EAN13 : 9782140188503
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    26.99

Autre version disponible

Le présent travail va montrer, avec différents outils d'analyse, les
concordances et les discordances entre ces écritures féminines qui
appartiennent à des champs littéraires plus vastes : la littérature
antillaise, maghrébine et subsaharienne. Nous concevrons notre recherche sur
une perspective de confrontation entre ces écrits à travers une thématique
commune : l'enfance. Elle sera abordée, paradoxalement et de façon ambivalente
à travers la sacralisation et la désacralisation. Ce choix du thème répond à
l'intérêt croissant que nous portons à la figure de l'enfant qui nous semble
privilégiée dans les écrits de femmes. Quant au choix des romancières, il
correspond à une curiosité attentive pour les littératures antillaises et
subsahariennes qui mettent en avant une certaine démarcation par rapport à la
littérature maghrébine qui a fait l'objet de nos précédentes recherches.

S'identifier pour envoyer des commentaires.