Kréolistika n° 1, Enseignement du créole dans la Caraïbe et l’océan Indien : état des lieux
Éditeur
SCITEP
Date de publication
Collection
Kréolistika
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Kréolistika n° 1

Enseignement du créole dans la Caraïbe et l’océan Indien : état des lieux

Scitep

Kréolistika

Offres

  • Aide EAN13 : 9791093143248
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    27.00

Autre version disponible

Plus de quinze ans après la publication du dernier numéro de la revue Études
créoles sur « Le créole dans l’école », Kréolistika revient sur cette
thématique qui soulève bien des passions. À la différence de son aînée,
Kréolistika accorde une part égale aux aires caribéenne et indo-océanienne
avec une incursion en Afrique (le Cap-Vert).

Cette nouvelle revue s'intéresse à la problématique universelle de la
transmission d'une langue que les linguistes disent être la première à naître
quasiment in vitro. Destin étonnant, s'il en est, pour des milliers d’hommes,
asservis par leurs semblables, qui inventèrent une langue totalement neuve, le
créole, par une résilience linguistique jusque-là inédite.

Cette résistance, qui serait inscrite dans les mémoires de leurs descendants,
est un patrimoine à capitaliser, un apport au reste de l’humanité. Alors
pourquoi avoir peur de valoriser et de transmettre une langue qui – dans sa
version haïtienne – est désormais reconnue comme langue officielle à New York
? Les descendants de Toussaint Louverture n'en sont pas peu fiers. Et donc,
quid de ceux qui sont restés liés au pays de Descartes et de la raison
scientifique ? Doivent-ils attendre une onction étatique pour s’emparer de la
langue de leurs ancêtres ?

Ce numéro fait le point sur les spécificités de territoires aux statuts
politiques différents, sur les similitudes et les divergences entre nations
indépendantes et pays encore liés à une mère-patrie. Quoi qu’il en soit, il
revêt un intérêt indéniable pour qui s’intéresse à la cause créole, qu'il soit
militant, praticien ou chercheur.

S'identifier pour envoyer des commentaires.