Voyage à Constantinople en passant par la Crimée d’Elizabeth Craven
Éditeur
Presses Universitaires de Provence
Date de publication
Collection
Textuelles
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Voyage à Constantinople en passant par la Crimée d’Elizabeth Craven

Presses Universitaires de Provence

Textuelles

Offres

  • Aide EAN13 : 9791036577130
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    7.99

Elizabeth Craven née Berkeley, issue de la noblesse anglaise, partit vers
l’Orient en 1785. Elle publia l’année suivante sa correspondance de voyage,
adressée à Charles-Alexandre, Margrave de Brandebourg-Anspach-Bayreuth,
qu’elle épousa par la suite. Cet itinéraire, qui lui permit de découvrir
l’Empire ottoman et la Grèce mais aussi l’Europe de l’Est, fut entrepris pour
diverses raisons, dont le désir de découvrir l’inconnu : « Je vais aller voir
des cours et des gens que peu de femmes ont vus », écrivit-elle de Bologne, le
15 novembre 1785. Le contact avec des civilisations et populations étrangères
ne se fit pas toujours sans surprises : les lettres de Lady Craven expriment
parfois de l’admiration mais aussi des préjugés et, assez fréquemment, du
mépris à l’égard des pays visités. Ces lettres témoignent néanmoins de la très
grande indépendance de Lady Craven relativement à son époque, en dépit des
dispositions légales et idéologiques qui maintenaient les femmes dans un état
de subordination. Ce voyage, et la correspondance qu’il a générée, revêt à cet
égard une dimension transgressive politique.

S'identifier pour envoyer des commentaires.