Dernier refrain à Ispahan
EAN13
9782867465871
ISBN
978-2-86746-587-1
Éditeur
Liana Levi
Date de publication
Collection
Policiers
Nombre de pages
200
Dimensions
21 x 16 x 1 cm
Poids
254 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Dernier refrain à Ispahan

De

Liana Levi

Policiers

Offres

Autre version disponible

Roxana, célèbre chanteuse de variété, a quitté l’Iran après la chute du Shah quand la République islamique a interdit aux femmes de chanter en public.
Revenue dans sa ville natale d’Ispahan pour une représentation secrète, elle est assassinée dans un théâtre désaffecté. Sur la scène du crime ont été placées des tulipes en soie, symbole des martyrs de la révolution. Vingt-quatre heures après sa mort, une jeune chanteuse ispahanaise est elle aussi tuée, cette fois dans le parking du dispensaire où exerce Mona, sage-femme militante et amie d’enfance de Roxana.
Près de son corps, un bouquet de tulipes. Qui a voulu réduire à jamais ces femmes au silence ? Et cette mise en scène digne d’un tueur en série cherche-t-elle à masquer des crimes politiques ? Ce sont les questions que se pose Mona, dont l’appartement semble avoir été visité au lendemain du deuxième meurtre. Quant à Narek, le jeune journaliste héros de Qui a tué l'ayatollah Kanuni?, c’est le ministère de l’Orientation islamique qui lui a demandé de couvrir cette affaire.
Sans doute un prétexte pour l’éloigner des manifestations de Téhéran contre la fraude électorale, mais pouvait-il refuser… Comme dans son précédent roman, Nairi Nahapétian aborde des thèmes forts de l’actualité iranienne : la condition des femmes, la corruption des gardiens de la révolution (pasdaran), la fraude électorale de 2009, et la résistance de la population iranienne, quel qu’en soit le prix à payer.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

23 juillet 2012

Envoûtantes sirènes ?

Ispahan, ancienne cité des poètes persans, interdit en 2009 aux femmes de se produire en public et de chanter... Les ayatollahs prêtent-ils aux voix féminines le pouvoir d'envoûter les hommes ? 2009, c'est aussi la période de la contestation "verte". ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Naïri Nahapétian

Dossier relatif