La banque, la politique et moi, Volume 2, La banque, la politique et moi
EAN13
9782809806342
ISBN
978-2-8098-0634-2
Éditeur
Archipel
Date de publication
Collection
Politique, idée, société (2)
Nombre de pages
220
Dimensions
22 x 14 x 0 cm
Poids
322 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La banque, la politique et moi

Volume 2, La banque, la politique et moi

De

Archipel

Politique, idée, société

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Le 26 octobre 1972, un coup d'État conduit à l'instauration d'un régime de parti unique à Cotonou. Trois ans plus tard, le Dahomey devient la République populaire du Bénin, sous la houlette du Parti de la Révolution populaire (PRP).
Bruno Amoussou, alors en poste à la Banque commerciale du Bénin, se souvient de cette période cruciale, achevée en 1990 avec le départ du président Mathieu Kérékou. « Associés à des intellectuels de gauche, les militaires au pouvoir avaient une approche naïve du développement et des rapports de force internationaux. Notre pays fut le théâtre de l'expérience la plus radicale. En novembre 1974, le président Kérékou proclame que ''le socialisme scientifique est notre voie de développement, le marxisme-léninisme est notre guide philosophique''. Quinze années plus tard, une grave crise politique, économique et sociale découla de cette audace, autant qu'elle fut la conséquence d'une gestion aventureuse des affaires publiques, notamment du secteur économique. »
Pour Bruno Amoussou, le sous-développement n'est alors qu'un retard à combler. Mais la stratégie choisie par le PRP n'a pas permis de rompre avec le système capitaliste... Le laxisme, le clientélisme et la corruption ont dévoyé son projet. L'expérience mérite pourtant d'être revisitée, en cette période de triomphe de la mondialisation libérale. Le rôle que les pays développés ont joué dans la gestion de la crise financière en 2008 y invite - et c'est l'autre sujet de ce livre.

S'identifier pour envoyer des commentaires.