Max Weber et les paradoxes de la modernité
EAN13
9782130587835
ISBN
978-2-13-058783-5
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Débats philosophiques
Nombre de pages
184
Dimensions
19 x 12,7 x 0,9 cm
Poids
168 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Max Weber et les paradoxes de la modernité

Presses universitaires de France

Débats philosophiques

Offres

Peu d’auteurs ont saisi avec autant d’acuité les caractéristiques de la modernité occidentale comme Max Weber : désenchantement du monde, rationalité instrumentale, domination rational/bureaucratique, différentiation des sphères, polythéisme des valeurs. Peu d’auteurs ont laissé une empreinte aussi profonde sur les débats historiques, sociologiques, épistémologiques et philosophiques du XXe siècle, suscitant controverses, interprétations et réinterprétations. Ce qui ne veut pas dire que son œuvre n’est pas rigoureuse et cohérente. Simplement, par sa richesse, sa subtilité, son approche pluraliste des causalités, sa méthodologie complexe, mais aussi son ambivalence envers les manifestations centrales de la modernité – l’État bureaucratique, l’économie capitaliste – il se prête à des lectures différentes, sinon opposées.

Michael Löwy est directeur de recherches émérite au CNRS. Parmi ses ouvrages récents : Sociologies et religion. Approches dissidentes (PUF, 2005) et Sociologies et religion. Approches insolites (PUF, 2009), les deux en collaboration avec Erwan Dianteill. Ses travaux ont été traduits en 28 langues.

S'identifier pour envoyer des commentaires.