Logiques de la perversion
Éditeur
Les Contemporains favoris
Date de publication
Collection
Psy-Poucet
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Logiques de la perversion

Les Contemporains favoris

Psy-Poucet

Non commercialisé sur notre site

Il ne suffit pas de dresser la liste des égarements polymorphes de la
sexualité humaine - voire des comportements pernicieux, “narcissiques” ou
“sadiques”, comme si ces termes résumaient tout ! - pour parvenir au
diagnostic de « perversion ». La psychanalyse freudienne, puis lacanienne,
insiste sur le fait que la perversion correspond à une structure subjective au
même titre que la névrose ou la psychose notamment, répondant à une logique
spécifique. Autour de quelle construction fantasmatique et quel mode de
jouissance (fétichiste), à partir de quel évitement de la castration et quel
détournement du désir, enfin selon quelle interprétation très spéciale de la
loi une telle structure peut-elle se construire ? Quelles formes prend-elle
dans les comportements individuels et collectifs, voire en politique, et
surtout dans l’art et la littérature où la perversion trouve peut-être une
résolution honorable ? Le sujet pervers est-il analysable ? Etc. Ce sont
toutes ces questions qu’aborde cet ouvrage dans une série de chapitres dûment
ordonnés, mais qui peuvent tout aussi bien se lire, chacun, de façon
indépendante et aléatoire.


Didier Moulinier est philosophe, auteur d’une quinzaine d’ouvrages.

I / La structure du sujet pervers et l’évitement de la castration

1 / La division spécifique du sujet pervers

2 / Théorie de la castration et perversion

3 / Le pervers choisit la tromperie plutôt que l’illusion

4 / La jouissance perverse et le déni de la castration

II / La jouissance perverse

5 / La théorie perverse de la jouissance

6 / La volonté de jouissance

7 / Le pervers et l'énigme de la jouissance de l'Autre

8 / L’Autre dans la structure perverse

9 / Destin des pulsions et perversion chez Freud

10 / La dérive perverse

11 / La perversion est-elle la fin du désir ?

III / Fétiche et fétichisme

12 / De la trace au fétiche : une genèse de la perversion

13 / Fétichisme et sublimation, de concert et de structure

14 / Objet phobique et objet fétiche

15 / Totalitarisme et Fétichisme

IV / Pères-versions

16 / La fonction paternelle et ses aléas

17 / Du trait trait primaire au fantasme pervers selon Freud : un enfant est
battu

18 / Père-version du temps

19 / Carence du Nom-du-Père et perversion

20 / Surmoi et masochisme : la voi(e)x paternelle

21 / L’hainamoration du Père

22 / Don Juan et le défi au Père. Séduction et subversion

V / Le pervers hors-la-loi ?

23 / La loi perverse

24 / La transgression de la loi chez le sujet pervers

25 / Signifiant et signification de la loi

26 / La perversion et l'évitement de l'inceste

27 / Amour pervers. Au sujet de la pédophilie

28 / L’acte pervers

29 / Le crime comme passage à l'acte

30 / Psychopathe !

31 / L’obligation de soin, un concept inadapté

VI / Formes de la perversion

32 / Petite histoire psychiatrique de la Haine

33 / D’une prétendue "perversité morale"

34 / Généralité du masochisme

35 / Le mythe d’une perversion homosexuelle masculine

36 / Le couple pervers et son contrat

37 / Subversive passion

38 / Le fantasme du voyeur

39 / Mélancolie et mauvaise foi

40 / Sport et castration. La force de perdre

VII / La perversion et les femmes

41 / Jouissance féminine et perversion

42 / Le mythe d'une perversion homosexuelle féminine

43 / L’érotomanie entre psychose et perversion

44 / Le transvestisme et les femmes

45 / Le passage à l'acte de la "jeune homosexuelle"

VIII / Le pervers et l’analyste

46 / Le pervers en analyse

47 / Le secret partagé du pervers

48 / Dérives perverses en analyse

49 / Du contrat pervers à la perversion de l'analyse

IX / Perversion, art et littérature

50 / La littérature comme perversion et transmutation

51 / L’écrivain, la mort et l’empereur

52 / Le fantasme sadien et son écriture

53 / Sublimité et nocivité de l’oeuvre

54 / Le chant divin (ou diabolique ?) de la jouissance

55 / Transe et transgression

56 / Plaisir du texte et subversion chez Roland Barthes

57 / L'hystérique, politiquement et poétiquement incorrecte

S'identifier pour envoyer des commentaires.