Agent spécial du FBI, Prédateurs et victimes, prédateurs et victimes
EAN13
9782268054452
ISBN
978-2-268-05445-2
Éditeur
Éditions du Rocher
Date de publication
Collection
Documents
Nombre de pages
435
Dimensions
23 x 15 x 3 cm
Poids
714 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
364.3
Fiches UNIMARC
S'identifier

Agent spécial du FBI, Prédateurs et victimes

prédateurs et victimes

De ,

Traduit par

Éditions du Rocher

Documents

Indisponible

" John Douglas est un homme brillant. Il en sait plus sur les serial killers que n'importe qui au monde. " (Jonathan Demme, réalisateur du Silence des agneaux) Le célèbre profiler du FBI John Douglas poursuit son exploration du comportement et de la psychologie des serial killers. Il revient ici sur trois cas parmi les plus célèbres : Edward Gein, Ted Bundy et Gary Heidnick, personnages réels qui ont inspiré aussi bien Psychose de Robert Bloch que Dragon rouge et Le Silence des agneaux de Thomas Harris. Mais ces portraits sont moins l'occasion de s'appesantir sur des monstres " hors normes " que de mieux comprendre et cerner la nature profonde de ceux que Douglas nomme les " prédateurs ". Ce type particulier de criminels sexuels violents se distingue en effet par sa motivation : ils n'agissent ni par passion, ni par intérêt, moteurs courants des crimes ordinaires. Ce qui motive les prédateurs, c'est le désir de manipuler, de dominer et de contrôler leurs victimes, un profil psychologique que l'auteur a établi à partir de nombreux cas réels. Il examine ainsi plusieurs affaires de " harcèlement criminel ", où de tels prédateurs font une fixation obsessionnelle sur une personne de leur entourage ou sur une célébrité, et les harcèlent parfois jusqu'à les tuer. De l'amoureux éconduit anonyme à l'assassin de John Lennon, ils représentent une menace croissante dont on n'a pris conscience que récemment. John Douglas aborde en outre le problème de la prévention, ainsi que celui, aujourd'hui très controversé, de la possible réhabilitation de ces individus certes " malades " mais avant tout " mauvais ". Instruit par trente ans d'expérience, l'auteur en appelle à un système judiciaire qui prenne plus en compte les souffrances et les droits des victimes face à ce nouveau fléau social.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Mark Olshaker
Plus d'informations sur John Douglas