Stèles / la grande famine en Chine 1958-1961, La Grande Famine en Chine (1958-1961)
EAN13
9782021030150
ISBN
978-2-02-103015-0
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
H.C. ESSAIS
Nombre de pages
250
Dimensions
24 x 16 x 0 cm
Poids
876 g
Langue
français
Langue d'origine
chinois
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Stèles / la grande famine en Chine 1958-1961

La Grande Famine en Chine (1958-1961)

Seuil

H.C. Essais

Offres

Autre version disponible

• Initié par Mao à la fin des années 1950, le « Grand Bond en avant » provoque un gigantesque désastre économique dans les campagnes chinoises. Pour nourrir les villes, on en est réduit à affamer les paysans. La ferveur révolutionnaire des cadres locaux se mêle à la terreur qu’inspire la hiérarchie pour aggraver la situation ; la transmission de fausses informations (exagération des récoltes, occultation des morts de faim) donne lieu à des instructions insensées (achat forcé de quantités basées sur les résultats exagérés) auxquelles l’administration n’ose s’opposer. La folie de la collectivisation à outrance détruit toute la société rurale, jusqu’à la famille. Dès la fin 1958 s’abat l’horreur : des villages entiers sont effacés par la famine, les cas de cannibalisme se multiplient, les survivants perdent la raison ; en sus des morts de faim, beaucoup sont battus à mort, ou poussés au suicide, des milliers d’enfants sont abandonnés...Ce livre, écrit Yang Jisheng, est « une stèle pour mon père, mort de faim en 1959, une stèle pour les 36 millions de Chinois victimes de la famine, une stèle pour le système responsable du désastre ». Elle aurait pu, aussi, être celle de l’auteur, dont le livre n’est pas publié en Chine. C’est au lendemain du massacre de Tiananmen (1989), qu’il a entrepris de rassembler des données éparses, souvent dissimulées, de retrouver les survivants et de recueillir leurs témoignages. Stèles est un récit de l’intérieur, pas celui d’un étranger, ni celui d’un dissident, mais celui d’un homme convaincu qu’ « un pays qui ne peut regarder son passé n’a pas d’avenir ».

• YANG Jisheng, né en 1940, a fait une carrière de journaliste à l’agence officielle Chine Nouvelle. Il est désormais rédacteur en chef adjoint du très sérieux Yanhuang Chunqiu (Annales chinoises) de Pékin, et professeur à l’université de Hong Kong.

S'identifier pour envoyer des commentaires.