Le métier de paraître, Journal d'une Miss : octobre 2010 - avril 2012
EAN13
9782918135593
ISBN
978-2-918135-59-3
Éditeur
Éditions Dialogues
Date de publication
Collection
Finis Terre
Nombre de pages
152
Dimensions
22 x 18 x 1 cm
Poids
498 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le métier de paraître

Journal d'une Miss : octobre 2010 - avril 2012

De

Éditions Dialogues

Finis Terre

Offres

Laury Thilleman nous confie, page après page, sa propulsion soudaine dans un monde extraordinaire. Qu'est-ce qu'être Miss France ?

Pour la première fois, une Miss se livre. Laury Thilleman, Miss France 2011, nous dit qui elle est, comment elle a vécu cette année singulière, comment elle vit et rebondit aujourd’hui saisissant les opportunités, vivant chaque jour avec gourmandise.
"Le Métier de paraître" est le journal de son mandat et plus encore. Élection, plateaux télé, galas, actions humanitaires, rencontres, concours de Miss Univers, la vie d’une miss France est un marathon que Laury a couru avec enthousiasme. Elle le raconte au fil des pages, dans une langue vive et colorée, un style jeté, le plus souvent très proche de la langue parlée, avec la liberté et la joie de vivre qui la définissent, avec fraicheur et simplicité. Jeune fille intelligente, sensible, disponible aux autres, son incroyable vitalité, son exceptionnelle confiance en soi imprègnent chacune de ses lignes.
Représenter, paraître, a été durant un an le métier de Laury Thilleman, le métier de «Miss France». Parenthèse qui ne lui a pas fait oublier l’essentiel, le métier de vivre.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

7 septembre 2012

au delà des apparences

"Vous vous souvenez de ce dessin de Reiser ? "des Miss croquées en Vache qui rit". A feuilleter ce livre (pour mater les photos) d'emblée, à la première page, ce rappel, sous la plume d'une Miss, m'a intrigué. Il faut ...

Lire la suite

Entretien avec Laury Thilleman

À l’occasion de la sortie de son livre "Le métier de paraître" aux éditions Dialogues, Laury Thilleman répond à nos questions. Dans ce journal, la jeune femme, élue Miss France 2011, revient sur une année extraordinaire, avec fraîcheur et simplicité.

Devenir Miss France est déjà un rêve devenu réalité. Que représente l’écriture d’un livre à vos yeux ?

« Fonder un foyer, gagner sa vie, construire une maison. Écrire un livre. »

J'ai toujours pensé que l'écriture de sa propre histoire était un travail de fin de vie (lorsqu'on a réussi et qu'on a le sentiment d'avoir fait quelque chose de bien). Aujourd'hui j'ai 20 ans, et je débute la mienne. Je suis bretonne, brestoise avant tout, Miss France 2011 ! Ce n’est pas mal pour un début !
Les gens sont souvent très curieux de cette propulsion instantanée et soudaine d'une jeune femme. Je l'ai vécue, il m'a semblé naturel de la raconter à ma manière, comme les médias ne peuvent pas le faire. Mes émotions, mon histoire, mes mots.

"Le métier de paraître" est un journal qui reprend pas à pas votre année, de l’élection de Miss Bretagne Nord à celle de Miss France, et qui se prolonge en 2012. Comment décririez-vous ce besoin de tenir un carnet de bord pendant cette année extraordinaire ?

On vit a 100 à l'heure. C'est comme si la chanson de Benny Hills rythmait chacune de nos journées pendant 365 jours. Autant dire qu'on fait un maximum de choses en un minimum de temps tout en ayant le devoir de marquer l'esprit des gens : un job à part entière !
On oublie vite ; et pourtant il y a temps de choses à raconter et à analyser. J'ai beaucoup observé et pour ne pas oublier, j'écrivais.

Comment avez-vous vécu l’écriture de ce livre ? Pleine de nostalgie ou consciente d’avoir vécu une aventure hors du commun et excitée à l’idée de la partager ?

C'est tout à la fois. Le bonheur de raconter quelque chose d'extraordinaire. J'ai été passionnée à chacune de mes aventures pendant un an, j'ai dévoré la vie à chaque instant, et je le raconte avec cette même passion. Mais je vais plus loin… Écrire ce livre, c’est comme une thérapie pour moi. C’est toute la force de ce bouquin.

Vous prouvez, avec talent, qu’il y a sans nul doute un « après Miss France » ?

Mon rêve éveillé se poursuit. Mais ce n'est pas sans effort. Je l'ai voulu, je travaille tous les jours pour ça. Je suis une bosseuse perfectionniste alors j'aime ça. Mais rien ne se fait en claquant des doigts.

Propos recueillis par Dialogues en mai 2012

Laury Thilleman nous parle de son année Miss France et de son livre Le métier de paraître (editions dialogues) dans l'émission Dialogues littéraires, réalisation : Ronan Loup.

Avec Laury Thilleman
Le , Librairie Dialogues

Dans « Le métier de paraître », Laury Thilleman revient sur son année de Miss France. Une année durant laquelle la jeune brestoise insouciante s’est transformée en une jeune femme, ambassadrice d’élégance. Jour après jour, Laury s’est appliquée à noter les épisodes singuliers de ce qui faisait son quotidien. Cet ordinaire des jours lui est l’occasion de réflexions sur ce qu’est la célébrité. Ou la notoriété. Sur la mode. Sur la télévision... Elle dit aussi ce qu’est pour elle le plaisir du surf, ou celui de la table. Elle affirme son goût du sport. Jour après jour, on observe comment cette année Miss France fait d’une jeune fille ordinaire une jeune femme sûre d’elle-même, assumant son rôle avec tranquillité, et sans rien perdre de sa joie de vivre. Avec espièglerie et une fraîcheur de style, où les références ne manquent pas, Miss France 2011 montre qu’il n’est pas impossible de combiner beauté physique et beauté de l’âme. Elle montre aussi combien, loin des clichés, le titre de Miss France constitue pour une jeune fille un ascenseur social rapide, et combien l’exercice, exigeant et professionnel, du « métier de paraître » est une école de vie qui fait grandir très vite celle qui a su saisir la chance d’être couronnée.

Avec Laury Thilleman
Le , Café de la librairie Dialogues

Dans « Le métier de paraître », Laury Thilleman revient sur son année de Miss France. Une année durant laquelle la jeune brestoise insouciante s’est transformée en une jeune femme, ambassadrice d’élégance. Jour après jour, Laury s’est appliquée à noter les épisodes singuliers de ce qui faisait son quotidien. Cet ordinaire des jours lui est l’occasion de réflexions sur ce qu’est la célébrité. Ou la notoriété. Sur la mode. Sur la télévision... Elle dit aussi ce qu’est pour elle le plaisir du surf, ou celui de la table. Elle affirme son goût du sport. Jour après jour, on observe comment cette année Miss France fait d’une jeune fille ordinaire une jeune femme sûre d’elle-même, assumant son rôle avec tranquillité, et sans rien perdre de sa joie de vivre. Avec espièglerie et une fraîcheur de style, où les références ne manquent pas, Miss France 2011 montre qu’il n’est pas impossible de combiner beauté physique et beauté de l’âme. Elle montre aussi combien, loin des clichés, le titre de Miss France constitue pour une jeune fille un ascenseur social rapide, et combien l’exercice, exigeant et professionnel, du « métier de paraître » est une école de vie qui fait grandir très vite celle qui a su saisir la chance d’être couronnée.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Laury Thilleman