Autocritique
EAN13
9782021093353
ISBN
978-2-02-109335-3
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
BIOGRAPHIE
Nombre de pages
310
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
324 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Autocritique

Seuil

Biographie

Offres

Autre version disponible

Publié pour la première fois en 1959, réédité en 1970 puis en 1991 (« Points »), Autocritique reparaît aujourd’hui avec une nouvelle préface.

Entré simultanément, à vingt ans, en résistance et en communisme au moment de la bataille de Stalingrad, Edgar Morin a connu le doute à l’égard du second dès la Libération puis, de déchirements en désillusions, le rejet réciproque en 1951, au moment des procès et des purges de la « deuxième glaciation » stalinienne. Son appartenance au Parti avait duré dix ans, au cours desquels il avait vu comment l’Appareil pouvait faire du même être un brave ou un lâche, un héros ou un monstre, un martyr ou un bourreau. Ce livre est le récit sincère d’une déprise spirituelle.

Dans ce détournement de l’exercice tristement célèbre de confession publique que le pouvoir soviétique exigeait de ceux qu’il voulait museler par tous les moyens, Edgar Morin ne se contente toutefois pas de dénoncer le dévoiement ou l’impasse du marxisme. En élucidant le cheminement personnel qui l’avait conduit à se convertir à la grande religion terrestre du XXe siècle, il restitue le communisme dans sa dimension humaine en montrant comment celui-ci a pu tout à la fois porter et trahir les idéaux et les aspirations de tant de militants.

Ce témoignage, qui est celui d’une génération, est aussi une leçon toujours actuelle de discernement moral et politique.

Résistant au nazisme puis au stalinisme, Edgar Morin est l’auteur d’une œuvre pluridisciplinaire abondamment commentée et traduite, dont l’ambitieuse Méthode, en six tomes, publiée au Seuil.

S'identifier pour envoyer des commentaires.