Le jeu des ombres
EAN13
9782226243072
ISBN
978-2-226-24307-2
Éditeur
Albin Michel
Date de publication
Collection
A.M. TER.AMER.
Nombre de pages
200
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
338 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

Quand Irène America découvre que son mari, Gil, lit son journal intime, elle en commence un autre qu'elle met en lieu sûr. C'est dans ce nouveau carnet qu'elle livre sa vérité sur son mariage et sur sa vie tandis qu'elle utilise l'ancien pour se venger de son mari et s'amuser à ses dépens. Gil est devenu un artiste célèbre en peignant le portrait d’Irène sous de nombreuses formes, et il réalise que la peur de la perdre le contraint à se dépasser. Irène termine sa thèse sur George Catlin, le peintre des Indiens, qui a sillonné l'Ouest américain au début du XIXe siècle. Tandis qu'ils tentent de maintenir les apparences pour leurs trois enfants, leur foyer devient un endroit de plus en plus violent et secret. Irène décide de mettre fin à son mariage et à une relation de dépendance étrange et ironique, plutôt que de céder à l'autodestruction.

Alternant entre les deux journaux intimes d’Irène et un récit à la troisième personne, Louise Erdrich explore la nature complexe de l'amour, les lignes fluides de l'identité et le combat d'une famille pour sa survie.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

3 octobre 2012

Un roman psychologique très fort.

Le jeu des ombres est un roman fort sur le couple et ses dérives. Jusqu’où peut-on être transparent à l’autre, faut-il garder des zones d’ombres et l’autre est-il capable de les supporter, où commence la folie où s’arrête la passion, ...

Lire la suite

20 septembre 2012

Un roman psychologique très fort.

Le jeu des ombres est un roman fort sur le couple et ses dérives. Jusqu’où peut-on être transparent à l’autre, faut-il garder des zones d’ombres mais l’autre est-il capable de les supporter, où commence la folie où s’arrête la passion, ...

Lire la suite

13 septembre 2012

Un roman qui secoue!

Dès le début, le ton est donné. L'ambiance est lourde, pesante, oppressante et la nature reflète tout ceci de manière parfaite : il fait sombre et froid. Ce huis-clos amoureux et familiale entre Gil, un peintre renommé dont la muse ...

Lire la suite

12 septembre 2012

Quand Irene découvre que son mari Gil l’espionne en lisant son journal intime, elle le met à l'abri et débute un nouveau carnet où "elle pouvait écrire des choses visant à le manipuler. Et même à lui faire du mal". ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Louise Erdrich
Plus d'informations sur Isabelle Reinharez