Les Beauharnais : Une fortune antillaise, 1756-1796
EAN13
9782600008921
ISBN
978-2-600-00892-1
Éditeur
Droz
Date de publication
Collection
Hautes Etudes médiévales et modernes
Dimensions
22 x 15 x 0 cm
Poids
750 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Beauharnais : Une fortune antillaise, 1756-1796

Droz

Hautes Etudes médiévales et modernes

Offres

Les Beauharnais représentent le type de famille qui, précocement engagée dans le commerce des Isles, a pu à la fin du XVIIIe siècle tirer l'essentiel de ses revenus de l'exploitation de ses terres à sucre aux Antilles. Complétés par les bénéfices de salines acquises dans l'île de Ré et par les rentes de diverses seigneuries entre Loire et Charente, ces gains insulaires ont néanmoins connu les vicissitudes de toutes les fortunes fondées sur une activité sujette aux risques des intempéries, de la concurrence et surtout des conflits maritimes. Or les Beauharnais, gestionnaires inégaux peu enclins à faire les économies nécessaires en temps de guerre, se sont retrouvés dans une situation d'autant plus difficile à la fin de l'Ancien Régime que le discrédit dont ils souffraient à la Cour depuis leur malheureuse défense des îles du Vent pendant la guerre de Sept Ans les avait privés des appuis qui auraient pu les aider après celle d'Amérique. Ainsi la Révolution a-t-elle donné à la génération de la relève l'occasion de se lancer dans une aventure politique propre à lui assurer une nouvelle fortune, avant que l'alliance Bonaparte fournisse au clan les moyens de son relèvement.

S'identifier pour envoyer des commentaires.