Œuvres complètes / Simone Weil... ., Volume 1, Correspondance familiale, Œuvres complètes (Tome 7 Volume 1)-Correspondance)
EAN13
9782070138524
ISBN
978-2-07-013852-4
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Hors série Connaissance (7)
Séries
Œuvres complètes / Simone Weil... . (7)
Nombre de pages
640
Dimensions
23 x 14 x 2 cm
Poids
660 g
Langue
français
Code dewey
194
Fiches UNIMARC
S'identifier

Volume 1, Correspondance familiale - Œuvres complètes (Tome 7 Volume 1)-Correspondance)

De

Autres contributions de , ,

Gallimard

Hors série Connaissance

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Œuvres complètes / Simone Weil... .

Lorsque Simone Weil meurt d'épuisement, physique et moral, en Angleterre, à Ashford, le 24 août 1943, à l'âge de trente-quatre ans, son œuvre publiée se réduit à quelques articles parus dans des revues le plus souvent politiques ou syndicales. Mais elle laisse une quantité de manuscrits divers qui seront pieusement recueillis par ses parents et par ses amis.Bien des inédits ont pu être découverts à la suite d'un examen systématique des «papiers» mis à la disposition des éditeurs : esquisses de textes abandonnés en cours de rédaction, cahiers et carnets non reproduits dans les éditions antérieures, notes préparatoires à des cours ou à des travaux plus élaborés. Inédite aussi, pour une large part, la correspondance familiale et générale que sera offerte au public. La recherche persévérante des articles de Simone Weil a permis de retrouver des textes fort peu ou mal connus, mais nullement négligeables.L'édition des œuvres complètes de Simone Weil ainsi réunies formera seize volumes répartis en sept tomes.
Ce volume réunit la correspondance échangée par Simone Weil avec ses parents et avec son frère, le mathématicien André Weil. Ces échanges épistolaires appartiennent au registre de la vie privée, mais ils n'éloignent pas de la réflexion et de l'action dans une sphère élargie, celle de l'engagement syndical et politique déployé par Simone Weil entre 1926 et 1943. On y trouve des récits, des analyses et des jugements sur des expériences vécues en première ligne par la philosophe, depuis les prises de position remarquées de l'étudiante et du jeune professeur jusqu'à l'enrôlement dans les services de la France Libre à Londres, en passant par le bref engagement dans la guerre d'Espagne. Une grande partie de la correspondance entre Simone et André Weil date de l'époque où ce dernier était emprisonné pour insoumission, entre février et début mai 1940. Ces circonstances offrent à Simone Weil l'occasion d'aborder, par le biais de considérations sur la science grecque, un enjeu majeur de sa réflexion : exhorter à un «effort de pensée analogue à celui d'Eudoxe» face à la crise de notre civilisation. Il est passionnant de confronter l'attitude du mathématicien, qui défend une pure éthique de savant, avec la vocation de la philosophe s'exposant à la dure nécessité qui régit ce monde.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Simone Weil