Écrits pour papier journal. Chroniques (1951-1970), Chroniques (1951-1970)
1 autre image
Éditeur
Editions Gallimard (patrimoine numérisé)
Date de publication
Collection
Les Cahiers de la NRF
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
848.914
Fiches UNIMARC
S'identifier

Écrits pour papier journal. Chroniques (1951-1970)

Chroniques (1951-1970)

De

Autres contributions de

Editions Gallimard (patrimoine numérisé)

Les Cahiers de la NRF

Offres

  • AideEAN13 : 9782072162275
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

Autre version disponible

Pendant vingt ans, de 1950 à 1970, Philippe Jaccottet a tenu la chronique
littéraire de deux quotidiens de sa ville : la Nouvelle Revue de Lausanne, où
avait travaillé, dans des tâches plus obscures, son ami Crisinel, et la
Gazette de Lausanne. De tant de lectures faites souvent avec beaucoup de
passion, subsistent, sur le papier journal, près de quatre cent cinquante
articles. Expérience peu commune en ce siècle que celle d'un poète de la plus
haute exigence se battant dans le fatras de l'actualité pour faire luire les
clés que lui avaient tendues d'autres poètes, ou bien encore des romanciers.
Avec le souci d'indiquer des ouvertures, des fenêtres sur la lumière du monde
et non d'imposer des mots d'ordre ou de slogans. Philippe Jaccottet a pu
parfois s'accuser d'éclectisme, tant est grande l'ouverture qui préside à ces
pages ; de Benjamin Constant à Robbe-Grillet, de Faulkner à Remizov, de Saint-
John Perse à Michaux, se manifeste un seul parti : celui de ne se raidir dans
aucun refus a priori. C'est pourtant une image très nette de la littérature
qui est défendue ici : un choix en faveur de ce monde, un pari pour le mieux,
et non une chute dans le pire, dans des œuvres où nous pouvons trouver des
fragments d'un vrai monde, des trouées, des merveilles non pas dans les nuées
mais sur terre, à portée de l'œil quand celui-ci est lavé, ou ne se détourne
pas. Jean Pierre Vidal.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean Pierre Vidal