Je ne songe qu'à vivre / carnets de voyages inédits, 1923-1933, carnets de voyages, 1923-1933
EAN13
9782081289970
ISBN
978-2-08-128997-0
Éditeur
Arthaud
Date de publication
Collection
L'esprit Voyageur
Nombre de pages
316
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
412 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
910.41092
Fiches UNIMARC
S'identifier

Je ne songe qu'à vivre / carnets de voyages inédits, 1923-1933

carnets de voyages, 1923-1933

De

Édité par

Arthaud

L'esprit Voyageur

Offres

Autre version disponible

En 1923, Honore d'Estienne d'Orves n'est pas encore un emblème de la Résistance, un nom qui ornera les rues de France après la Libération. C'est un jeune homme qui vient de prendre le large, de quitter Paris, sa famille, son milieu. Le monde s'ouvre à lui, avec ses hommes et ses richesses. Embarqué sur la Jeanne, il découvre au gré des escales le Moyen-Orient, la Chine, l'Afrique noire. Mais aussi Hawaï et Hollywood.

« Rien que la terre », aurait dit Paul Morand. Son tempérament méditerranéen, volubile et enthousiaste le conduit à se passionner pour tous les pays où il pose le pied, leur population, leur art, leur religion ; partout, l'enseigne de vaisseau d'Estienne d'Orves multiplie les visites, les rencontres - les frasques aussi. Il est à l'âge des grandes questions et des grandes passions. Il a l'insouciance de sa jeunesse et une bienveillance issue de son éducation. Ses carnets de voyages, inédits, vivants, intrigants de bout en bout, révèlent un être inattendu : une nature insatiable et généreuse, qui fera merveille en 1940, quand la France connaîtra des heures dramatiques. Pour l'heure, Honoré d'Estienne d'Orves « ne songe qu'à vivre ».

La presse en parle

« La description de ses expéditions, ponctuée ça et là de croquis crayonnés, témoigne d'un souci constant d'éviter tout mauvais goût. » L’Opinion indépendante

« Il a l'œil, la sensibilité, la curiosité et la franchise de celui qui n'écrit pas pour être lu. Avant le grand résistant, un grand écrivain voyageur. » Le Point   « Très beau livre tonique et nostalgique sur un homme qui fut l’emblème de la Résistance. » Service littéraire   « Formidable occasion, pour un lecteur d'aujourd'hui, de voyager sur les mers de l'entre-deux guerres et de se passionner pour le monde avec un regard de jeune homme. » La Provence

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Étienne de Montety