A qui profitent les OGM ?, le tournant de
EAN13
9782271076694
ISBN
978-2-271-07669-4
Éditeur
"CNRS Éditions"
Date de publication
Collection
Débats
Nombre de pages
79
Dimensions
17 x 12 x 0,5 cm
Poids
76 g
Langue
français
Code dewey
338.16 - 631.5233
Fiches UNIMARC
S'identifier

A qui profitent les OGM ?

le tournant de "l'affaire Séralini"

De

"CNRS Éditions"

Débats

Offres

En Bref
L'affaire Seralini a brutalement remis sur le tapis la brûlante question des OGM. Question complexe, qui mêle recherche et expertise scientifiques, intérêts économiques, politique agricole et alimentaire. Les querelles d'experts sont très difficilement lisibles pour le grand public. Ce livre les y aidera
Le livre
Qu'est-ce que les OGM ? Des productions de laboratoires qui, pour certaines, demeurent au service des scientifiques, et ne sortent pas des laboratoires. Mais les plus connues, les plantes génétiquement modifiées (PGM), sont des créatures volages que leurs promoteurs s'efforcent de substituer aux plantes natives, sans prendre en compte les bouleversements imposés au monde paysan, aux plantes indigènes et aux êtres vivants. Elles bénéficient de l'énorme appareil commercial des multinationales, qui les brevètent, les vendent et vantent leurs résultats pour les imposer sur le marché mondial.
C'est parce que la révolution génétique a conduit à une conception atomisée du vivant que les OGM existent : les secrets de la vie, des spécificités individuelles, des pathologies et des traitements, tout serait décelable et modifiable dans la molécule d'ADN, et la modification ou l'addition d'un gène ne modifierait que la fonction accordée à ce gène. La négation de la complexité du vivant permet ainsi la culture d'un OGM sans s'embarrasser des études et des expertises toxicologiques. Une situation grave parce qu'elle relève autant des intérêts d'une industrie que de l'idéologie.
La controverse échappera-t-elle toujours à la science ? Et la seule question qui vaille n'est-elle pas : à qui profitent les OGM ?
L'auteur
Biologiste mondialement connu, docteur en sciences, directeur de recherche à l'Inserm, Jacques Testart est le père du premier bébé éprouvette français. Il est également président de l'association Sciences citoyennes et défenseur acharné " d'une science contenue dans les limites de la dignité humaine ".
Arguments
Notoriété de l'auteur.
Grande actualité du sujet.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jacques Testart