Les commandos SAS dans la Seconde Guerre mondiale
EAN13
9791021000964
ISBN
979-10-210-0096-4
Éditeur
Tallandier
Date de publication
Collection
CONTEMPO.
Nombre de pages
282
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
374 g
Langue
français
Code dewey
356.167
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les commandos SAS dans la Seconde Guerre mondiale

De

Tallandier

Contempo.

Indisponible

Autre version disponible

Qui ose gagne ! La devise des Special Air Force reflète l’état d’esprit qui anime ces commandos qui s’illustrèrent pendant la Seconde Guerre mondiale et dans tous les conflits importants jusqu’à nos jours. Ils servirent de modèle à de nombreuses armées et restèrent auréolés d’une gloire mythique.

Créé en 1941 en Égypte par deux jeunes lieutenants britanniques, David Stirling et Jock Lewes, le L Detachment du Special Air Service (SAS) est une petite unité commando parachutiste effectuant des raids derrière les lignes ennemies. Les équipes de trois à cinq hommes sont d’une audace folle et infligent des pertes sérieuses aux forces de l’Axe. Après la Libye et la Tunisie, cette unité d’élite est engagée en Sicile et en Italie avant de participer à la libération de l’Europe de l’Ouest.

Au cours de l’été 1944, 2 000 parachutistes français, britanniques et belges du Special Air Service sont largués partout en France occupée. Ils sabotent les lignes de communications et harcèlent l’ennemi avec le concours de la Résistance. Ces hommes intrépides retardent l’acheminement des renforts vers le front normand et renseignent le commandement allié. Ils sillonnent les routes françaises et n’hésitent pas à attaquer les forces allemandes comme à Saint-Marcel ou à Sennecey-le-Grand. Le SAS effectuera 79 missions de guerre. Son épopée est faite de succès, mais aussi d’échecs, de souffrances et de tragédies. Les soldats allemands vont apprendre à les craindre et à les pourchasser pour les tuer sans répit.

Ces commandos continueront à opérer pendant la Guerre froide : en Malaisie, Irlande du Nord, Malouines, ex-Yougoslavie, lors de la Guerre du Golfe, etc. Le 11e bataillon parachutiste de Choc de l’armée française et de nombreuses forces spéciales se sont directement inspirés de leur tactique et de leurs techniques de combat.

Christophe Prime est historien, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et responsable des Collections au Mémorial de Caen. Co-auteur, avec Claude Quétel du Dictionnaire du Débarquement (Editions Ouest-France, 2011) et auteur d’Omaha Beach, 6 juin 1944 (Tallandier, 2011). Il collabore à la revue 2e Guerre Mondiale.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christophe Prime