128 poèmes composés en langue française, de Guillaume Apollinaire à 1968, Une anthologie de poésie contemporaine
EAN13
9782070400003
ISBN
978-2-07-040000-3
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Hors série poche
Nombre de pages
184
Dimensions
16 x 11 x 1 cm
Poids
160 g
Langue
français
Code dewey
841
Fiches UNIMARC
S'identifier

128 poèmes composés en langue française, de Guillaume Apollinaire à 1968

Une anthologie de poésie contemporaine

Autres contributions de

Gallimard

Hors série poche

Indisponible

Ce livre est en stock chez 3 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

«Ce choix est une boîte de chocolats poétiques. Chaque poète remplit une ou plusieurs bouchées. Si la saveur est agréable, on pourra choisir, dans la liste de lectures proposés à la fin du livre, de faire plus ample connaissance avec un auteur.Il s'est écrit beaucoup de poésie en langue française dans ce siècle. Beaucoup de belle et bonne poésie (comme de la très mauvaise, heureusement - conseil : lire aussi de la mauvaise poésie) ; il y a eu de la poésie drôle, terrible, bizarre, simple, difficile, énigmatique, violente, calme, rapide, lente ; rimée, non rimée, comptée ou non. Certains de ces poèmes ont été écrits par des débutants, d'autres par des vieillards. Certains ont été écrits par amour, pour l'amour, par désamour ; dans la joie, dans le deuil ; dans une prison nazie, comme le sonnet de Jean Cassou ; près d'une mort par cancer, comme les deux derniers poèmes de Dadelsen. Il y a eu toutes sortes de poètes dans ce siècle. Chacun a sa voix propre, qui ne ressemble à aucune autre. Cela fait beaucoup de voix. J'ai voulu en présenter beaucoup.»«Tous ces poèmes appartiennent dèjà au passé de la poésie. Mais la poésie ne serait rien, ne survivrait pas, si les poèmes du passé n'étaient pas lus comme présents. Le passé d'une poésie fait partie de son futur. Je suppose que bien des lecteurs de ce livre seront des apprentis compositeurs de poésie. Je pense que mieux on connaît la poésie qui fut, mieux, poétiquement, on se porte.»Jacques Roubaud.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jacques Roubaud