Chiisme et État, les clercs à l'épreuve de la modernité
EAN13
9782271077462
ISBN
978-2-271-07746-2
Éditeur
"CNRS Éditions"
Date de publication
Collection
Réseau Asie
Dimensions
23 x 15 x 3 cm
Poids
800 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
320.5570955
Fiches UNIMARC
S'identifier

Chiisme et État

les clercs à l'épreuve de la modernité

De

"CNRS Éditions"

Réseau Asie

Offres

Autre version disponible

Le nouveau régime iranien va-t-il à contre-courant de la modernité, comme on le pense généralement ? Comment appréhender la fusion des pouvoirs religieux et politique, institutionnalisée en Iran par la « guidance du juriste » ? C'est cet évènement inédit, doctrinal et institutionnel, qu'explore cet ouvrage, dépassant les apparentes antinomies entre le religieux et le politique et mesurant le renouvellement sans précédent du droit et de la pensée chiite.La nouvelle constitution de 1979 constitue ici un épisode important et significatif : dans quel cadre l'action du juriste religieux doit-elle s'appliquer ? Ce juriste dispose-t-il des mêmes pouvoirs que le Prophète et les Imâms ? Le pouvoir et la souveraineté sont-ils enracinés dans le peuple ? Tels sont quelques-uns des termes du débat que Constance Arminjon restitue et analyse dans toute sa complexité. La fondation de la République islamique d'Iran a donné aux clercs les moyens de ne plus être les témoins passifs d'une modernité perçue comme exogène et a constitué une de leurs réponses aux contraintes menaçant l'institution religieuse. Au-delà du cas iranien, l'auteur prend en compte l'importance des clercs d'Iraq et l'originalité du chiisme libanais. C'est ainsi tout un laboratoire politique et une modernité religieuse plurielle et paradoxale, que nous présente cet ouvrage.

S'identifier pour envoyer des commentaires.