Ma grand-mère russe et son aspirateur américain
EAN13
9782070131143
ISBN
978-2-07-013114-3
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Du monde entier
Nombre de pages
240
Dimensions
21 x 14 x 1 cm
Poids
332 g
Langue
français
Langue d'origine
hébreu
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ma grand-mère russe et son aspirateur américain

De

Traduit par

Gallimard

Du monde entier

Offres

Banni de la famille après son installation en Californie, l’oncle Yeshayahou concocte un plan diabolique pour secouer son frère et sa belle-sœur Tonia, la grand-mère du narrateur, installés au mochav de Nahalal, une coopérative agricole de Galilée. Après la révolution d’Octobre, et alors qu’une importante partie de la communauté juive quitte la Russie pour émigrer en Palestine, se développe une défiance toujours plus grande vis-à-vis de l’Amérique au sein des communautés socialistes de la région. Autant dire que l’oncle - qui se fait maintenant appeler Sam - est considéré comme le traître de la dynastie, un vulgaire capitaliste essayant de se racheter par l’envoi d’enveloppes pleines de dollars. Il connaît l’obsession de la grand-mère Tonia pour la propreté et décide de lui envoyer le tout dernier modèle d’aspirateur. Personnage à part entière, l’aspirateur nommé sweeper devient le moteur des histoires familiales, des tensions intergénérationnelles, et des anecdotes les plus folles. C’est que l’objet magique possède en réalité un secret. Grand-mère Tonia découvre avec stupeur que la saleté n’a pas disparu de son appartement mais s’est confortablement installée dans le ventre du cheval de Troie. Immédiatement enfermé dans la salle de bains et recouvert d’un linceul blanc, il restera cloîtré quarante années avant de revoir la lumière et finalement se volatiliser. Plusieurs versions de sa disparition existent, mais peu importe les variantes, Meir Shalev met ici en scène sa vision de l’écrivain, un conteur qui s’applique à raconter l’incroyable sur le terreau de la réalité. Il nous plonge avec une légèreté jouissive dans son invraisemblable histoire familiale et dégage ainsi avec une grande finesse les ambiguïtés de la société israélienne naissante.
Meir Shalev, fils du poète Yitzhak Shalev et cousin de la romancière Zeruya Shalev, est né en 1948 en Galilée. Son premier roman paraît en 1988. Depuis, son œuvre, qui comporte des romans, des essais et aussi des livres pour enfants, a été traduite dans plus de vingt langues.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

20 juin 2013

Les tribulations d'un aspirateur en Palestine

L'art de conter, quand il est maîtrisé à ce point, procure un plaisir incroyable au lecteur. Meir Shalev nous narre avec verve et tendresse le quotidien des siens, premiers pionniers juifs partis d'Ukraine pour rejoindre Nahalal, un mochav de Galilée. ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Meir Shalev
Plus d'informations sur Sylvie Cohen