EAN13
9782130621348
ISBN
978-2-13-062134-8
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
QUADRIGE
Nombre de pages
193
Dimensions
19 x 12 x 1 cm
Poids
199 g
Code dewey
150.1952
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

« Réfractées ou représentées selon des modalités sans doute différentes, ni la vie ni la mort ne sont références directes pour la pratique psychanalytique. Cette constatation vaudra, pour nous, mise en garde : interroger sans précaution l’acte psychanalytique au regard d’une conception de l’existence qui, pessimiste ou optimiste, rapporte la vie humaine à sa finitude, ce serait au départ refuser de tenir compte de la remise en question qu’exige la découverte de l’inconscient et des motions qui s’y déploient. »

Les développements ici présentés sont, précise l’auteur, des étapes dans une réflexion sur la pensée freudienne et dans une tentative pour dégager une problématique de l’objet de la psychanalyse. Ils sont organisés autour de trois thèmes, la sexualité, le moi et la pulsion de mort.

Jean Laplanche (1924-2012), ancien élève de l’École normale supérieure, ancien interne des hôpitaux psychiatriques, professeur à l’université Paris-Diderot, fut docteur honoris causa des universités de Lausanne, Buenos-Aires et Athènes. Il a dirigé aux Puf les collections « Bibliothèque de psychanalyse » et « Voix nouvelles en psychanalyse » et a dirigé l’édition des Oeuvres complètes de Freud – OCFP en français. Il est l’auteur d’une oeuvre importante, en particulier du Vocabulaire de la psychanalyse (avec J. B. Pontalis).

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean Laplanche