La Lutte des âges, comment les retraités ont pris le pouvoir
EAN13
9782081309838
ISBN
978-2-08-130983-8
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Documents, Témoignages
Nombre de pages
256
Dimensions
22 x 13 x 1 cm
Poids
250 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
339.2091722
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Lutte des âges

comment les retraités ont pris le pouvoir

De

Flammarion

Documents, Témoignages

Offres

La lutte des classes âgés En 1968, à 20 ans, les baby-boomers ont inventé la libération sexuelle ; vingt ans plus tard, à 40 ans, ils inventaient la libéralisation financière ; à 50 ans, au tournant des années 2000, ils étendaient le libre-échange au monde entier. Et, en 2008, à 60 ans, au moment où les plus âgés d'entre eux commençaient à tirer leur révérence, ils auraient dû faire faillite. Mais il n'en a rien été. La faillite a été évitée, les États ont été mis à contribution et, avec eux, les actifs, jeunes et moins jeunes. En moins de deux décennies, la différence de patrimoine entre les moins de 50 ans et les plus de 60 ans a été multipliée par dix. Et à l'élection présidentielle de 2012, les plus de 50 ans ont bel et bien représenté la majorité des électeurs ! La crise que nous traversons n'est pas d'abord une crise financière. Elle est la première manifestation d'un phénomène démographique inédit dans l'histoire de l'humanité : pour la première fois, les seniors - et plus précisément les retraités - ont pris le pouvoir, démocratique et économique, et ce, aux dépens des générations montantes. Cette crise, au demeurant, touche le monde entier. Elle n'oppose pas le Nord au Sud, les travailleurs aux paresseux, les hommes aux femmes. Elle oppose à l'intérieur d'un même pays les plus âgés aux plus jeunes, en une lutte des âges d'autant plus féroce qu'elle est silencieuse. Ce livre a pour objectif de faire de ce sujet un débat de société. Comment favoriser le nécessaire transfert de pouvoir entre les générations ? Comment revenir à plus de justice et de solidarité ? Ce ne sont pas les solutions qui manquent. Encore faut-il le courage de les mettre en oeuvre...

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...