Œuvres complètes / Simone Weil... ., Volume 2, L'enracinement, prélude à une déclaration des devoirs envers l'être humain, Œuvres complètes (Tome 5 Volume 2)-Écrits de New York et de Londres (1943)), 1943
EAN13
9782070142958
ISBN
978-2-07-014295-8
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Hors série Connaissance (5)
Séries
Œuvres complètes / Simone Weil... . (5)
Nombre de pages
480
Dimensions
23 x 14 x 2 cm
Poids
494 g
Langue
français
Code dewey
194
Fiches UNIMARC
S'identifier

Volume 2, L'enracinement, prélude à une déclaration des devoirs envers l'être humain - Œuvres complètes (Tome 5 Volume 2)-Écrits de New York et de Londres (1943))

1943

De

Autres contributions de ,

Gallimard

Hors série Connaissance

Offres

Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Œuvres complètes / Simone Weil... .

Lorsque Simone Weil meurt d'épuisement, physique et moral, en Angleterre, à Ashford, le 24 août 1943, à l'âge de trente-quatre ans, son œuvre publiée se réduit à quelques articles parus dans des revues le plus souvent politiques ou syndicales. Mais elle laisse une quantité de manuscrits divers qui seront pieusement recueillis par ses parents et par ses amis.Bien des inédits ont pu être découverts à la suite d'un examen systématique des «papiers» mis à la disposition des éditeurs : esquisses de textes abandonnés en cours de rédaction, cahiers et carnets non reproduits dans les éditions antérieures, notes préparatoires à des cours ou à des travaux plus élaborés. Inédite aussi, pour une large part, la correspondance familiale et générale que sera offerte au public. La recherche persévérante des articles de Simone Weil a permis de retrouver des textes fort peu ou mal connus, mais nullement négligeables.L'édition des œuvres complètes de Simone Weil ainsi réunies formera seize volumes répartis en sept tomes.
«L'Enracinement est certainement un écrit politique en raison du contexte dans et pour lequel il a été rédigé en 1943, à Londres, dans le cadre des services de la France libre. Il propose des réponses aux questions soulevées par la conduite de la résistance, de la guerre et de la future reconstruction politique de la France. À ce seul titre, toutefois, l'essai n'aurait qu'une signification historique. Or, loin que L'Enracinement ne soit plus qu'un écrit politique daté, il participe encore d'une interrogation contemporaine sur les sociétés démocratiques. Le platonisme de Simone Weil et la volonté de placer une "imprégnation spirituelle" authentique au cœur de la société questionnent la démocratie : comment lui rendre le souci des "besoins de l'âme" sans la détruire ? Comment fonder la vie sociale sur quelque chose de plus absolu, de plus inconditionnel que le droit ? Ce quelque chose, c'est l'"obligation", celle de satisfaire tous les "besoins de l'âme" sur le modèle dont on satisfait les besoins vitaux du corps. Simone Weil reprend de façon critique le travail de réflexion qui a dominé les préoccupations des hommes de 1789. Ils ont mis le droit au principe de la Révolution, croyant être en mesure de poser en même temps des principes absolus. Démarche conceptuellement contradictoire qui est "pour beaucoup dans la confusion politique et sociale actuelle" selon Simone Weil. Il faudrait, par conséquent, poser les principes d'institutions nouvelles qui se situeraient au-dessus - sans prendre leur place - de celles qui protègent les valeurs traditionnelles de la République, le droit, les personnes et les libertés. Qui dira encore que L'Enracinement est une œuvre "réactionnaire" ou "antimoderne" ?» Robert Chenavier.
Édition de Robert Chenavier et Patrice Rolland avec la collaboration de Marie-Noëlle Chenavier-Jullien.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Simone Weil
Plus d'informations sur Patrice Rolland