Où voir les OISEAUX dans le Tarn
EAN13
9782908778465
ISBN
978-2-908778-46-5
Éditeur
Grand Sud
Date de publication
Nombre de pages
120
Dimensions
24 x 17 x 1,2 cm
Poids
480 g
Langue
français
Code dewey
598.094
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

À l’heure où la sauvegarde de la biodiversité s’inscrit dans les consciences au niveau mondial, qu’en est-il de la réalité ? Bien peu d’actes, pour beaucoup de discours ! Alors qu’il y a urgence à favoriser la renaissance de la vie, l’Europe se félicite d’avoir décidé «l’arrêt de la perte de la biodiversité en 2010». Certes, l’initiative est heureuse, mais pourquoi s’accorder un tel délai alors que nous colmatons l’Arche de toutes parts ? En attendant, une espèce d’oiseau sur huit est menacée de disparaître d’ici la fin du siècle. Et la France porte une lourde responsabilité dans ce constat. Elle figure, en effet, parmi les 10 pays abritant les espèces d’oiseaux les plus menacées au monde (en raison, notamment, de ses territoires d’Outre-Mer). Même en métropole, le bilan est alarmant : Outarde canepetière, Râle des genêts, Faucon crécerelette, Aigle de Bonelli, sont autant d’espèces qui s’apparentent au panda. Nombreux sont ceux qui s’adressent à la Ligue pour la Protection des Oiseaux en demandant «que puis je faire à mon petit niveau ?». A ces appels désemparés, il convient de rappeler que chaque citoyen, dans un pays démocratique comme le nôtre, a le pouvoir, voire le devoir, de devenir éco-citoyen, de s’engager dans le respect du vivant et surtout d’adhérer à une association de protection de la nature afin que cette dernière fasse passer le message avec le poids nécessaire. C’est ainsi que la LPO peut jouer un rôle essentiel dans la mise en œuvre ou le contrôle de la législation. Sa compétence et sa représentation lui permettant d’être entendue. L’ouvrage «Où voir les oiseaux dans le Tarn» s’inscrit dans cette démarche. D’abord, comme le souligne le président Thierry Carcenac, car il est le fruit du travail passionné et bénévole de nombreux ornithologues. Ensuite, parce qu'il prouve, si besoin était, qu’il n’est pas question de mettre la nature sous cloche. Mais, bien au contraire, de la faire partager par le plus grand nombre. C’est en effet en découvrant la richesse, la singularité, la beauté et la fragilité du patrimoine naturel que chacun d’entre nous aspirera à la préserver, à la pérenniser. Le Tarn est l’une des régions les plus remarquables de France en matière d’ornithologie et de biodiversité. Il vous sera désormais possible d’en découvrir l’intimité. C’est tout le bonheur que je vous souhaite.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Serge Nicolle
Plus d'informations sur Christophe Maurel