Romances sans paroles suivi de Cellulairement
EAN13
9782253160755
ISBN
978-2-253-16075-5
Éditeur
Le Livre de Poche
Date de publication
Collection
Classiques (16075)
Nombre de pages
384
Dimensions
17 x 11 x 0 cm
Poids
198 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
841.8
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Romances sans paroles suivi de Cellulairement

De

Le Livre de Poche

Classiques

Offres

Autre version disponible

En 1874, lorsque Verlaine reprend à Felix Mendelssohn le titre de ses courtes pièces pour piano, Romances sans paroles, cette sorte de chanson entrée en littérature à l’époque romantique relève déjà d’une tradition désuète. Mais l’essentiel ici est qu’elle nous dise la primauté du chant dans une poésie à la fois naïve et savante dont le lyrisme mélancolique exprime de manière alors neuve ce que le poète lui-même appelait « le vrai vague » où fusionnent des sensations diverses. Et ce recueil à l’atmosphère noyée, il suffit que le sens simplement y murmure.
Romances sans paroles n’était pas encore publié quand Verlaine fut arrêté pour avoir tiré sur Rimbaud, et Cellulairement fut écrit pendant son séjour en prison. Les poèmes, pourtant, font peu de place à la vie carcérale, et retracent surtout une crise d’identité sans pareille dans la vie du poète. Désormais, Verlaine ne joue plus avec une réalité douloureuse : il la vit et cherche à fuir.

Edition d’Olivier Bivort.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Paul Verlaine

Dossier relatif

"Unique et innombrable, différente et singulière, la pluie se donne à voir, entendre, écouter, toucher, sentir, goûter dans la brièveté d'un mot qui à le prononcer fait percevoir la rondeur d'une liquidité, un ébahissement qui se perd en sourire, un éclat qui s'ouvre sur une lueur.
Pluie, mot bref et claquant. Mot jaillissant. Mot qui crève comme bulle sonore et vient s'égoutter à l'oreille dans un sourire. Et pourtant, mot multiple, mot composite comme les gouttes d'eau qui le caractérisent."
Yvette RODALEC

Ce livre nous mène dans les traces mouillées de Fernando Pessoa, Virginia Woolf, Guillaume Apollinaire... et dans les couleurs, humides, de Van Gogh, Monet, Magritte...

Voir le dossier complet