Romantismes français (Tome 2), Volume 2, Les mages romantiques, L'école du désenchantement
EAN13
9782070772445
ISBN
978-2-07-077244-5
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Quarto (2)
Nombre de pages
1120
Dimensions
2 x 1 x 3 cm
Poids
818 g
Langue
français
Code dewey
800
Fiches UNIMARC
S'identifier

Romantismes français (Tome 2)

Volume 2, Les mages romantiques, L'école du désenchantement

De

Gallimard

Quarto

Offres

«La présente étude va des origines du nouveau pouvoir spirituel, vers le milieu du XVIIIᵉ siècle, jusqu'au moment où se produisent ses premiers heurts graves avec la société qu'il a contribué à créer, c'est-à-dire en 1830 et dans les années qui suivent immédiatement. Cette période forme un tout qu'on peut considérer en lui-même, non pas comme un ensemble clos, mais comme la vaste préface, ou le premier grand acte, d'une histoire plus longue, et qui se poursuit de nos jours. L'avènement de la foi philosophique au siècle des Lumières, puis les créations littéraires de la contre-révolution, enfin l'explosion du romantisme sont, dans l'ordre intellectuel, les trois grands faits successifs de cette époque. On verra que j'ai essayé de décrire ces faits à la fois à travers les grandes œuvres, et dans leur écho ou leur source au sein des mouvements de l'opinion. Surtout, en les développant en eux-mêmes et dans leur nature manifeste, je me suis attaché à ce qui, dans cette incessante création de valeurs nouvelles, visait à investir la littérature d'une fonction sociale éminente. Cette inspiration, dans la littérature d'alors, accompagne et influence toutes les autres : la mission de l'écrivain, loin d'être un thème adventice, une fantaisie rhétorique à écarter pour saisir l'essentiel, est l'idée vive selon laquelle les autres s'ordonnent.»Paul Bénichou.
Ces deux volumes réunissent Le Sacre de l'écrivain (1973), Le Temps des prophètes (1977), Les Mages romantiques (1988) et L'école du désenchantement (1992).

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Paul Bénichou