ALEXIS LEGER DIT SAINT-JOHN PERSE
EAN13
9782081205826
ISBN
978-2-08-120582-6
Éditeur
Flammarion
Date de publication
Collection
Grandes biographies
Dimensions
24 x 15 x 4 cm
Poids
955 g
Code dewey
841.91
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Alexis Leger Dit Saint-John Perse

De

Flammarion

Grandes biographies

Offres

Alexis léger dit Saint-John Perse Cette première véritable biographie de Saint-John Perse réunit enfin ce qui a été séparé par Alexis Léger lui-même, la vie du diplomate et celle du poète. Le lecteur qui ouvre sa Pléiade ne peut en effet qu'être fasciné par une série de contradictions. Le poète y affirme l'irréductibilité de l'oeuvre au fait historique, mais multiplie les confidences biographiques. Il se targue de son premier rôle dans la conduite de la politique étrangère de son temps, mais s'exonère du naufrage à quoi elle a abouti. Le lecteur découvre une vie dont il pressent la part romanesque et qui méritait d'être réécrite. Il a fallu, pour relever ce défi, mener une longue enquête, rétablir les faits dissimulés, reconstituer le perpétuel palimpseste du diplomate, qui effaçait ses traces à mesure qu'il révisait sa politique pour donner le sentiment qu'elle était immuable. Les mystifications d'Alexis ne sont pas seulement un rideau de fumée à dissiper. Elles permettent de plonger l'individu dans le bain de son époque et offrent la garantie, en s'intéressant à une personne, de connaître une société. Épris de puissance et de gloire, le secrétaire général du Quai d'Orsay a voulu la conférence de Munich, pour le bien de la France et celui de sa carrière. Il a bataillé secrètement contre de Gaulle, en espérant rafler la mise, à la Libération, avec le soutien de l'Amérique, où il s'était réfugié. Le poète a oeuvré avec sa science de diplomate, fort de ses réseaux, pour obtenir le prix Nobel de littérature. Renaud Meltz, avec cette biographie totale, offre une relecture passionnante d'un destin qui se voulait exemplaire sans se dévoiler, et d'un prophétisme qui se prétendait infaillible, malgré le désastre de 1940.

S'identifier pour envoyer des commentaires.