Le sexe en solitaire, Contribution à l'histoire culturelle de la sexualité
EAN13
9782070732791
ISBN
978-2-07-073279-1
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
NRF Essais
Nombre de pages
512
Dimensions
22 x 14 x 3 cm
Poids
532 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
306.772
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le sexe en solitaire

Contribution à l'histoire culturelle de la sexualité

De

Traduit par

Gallimard

NRF Essais

Offres

1712 : dans les bas-fonds littéraires de Londres, paraît une brochure anonyme. De l'habituel flot d'écrits pornographiques, rien ne la distingue. Sinon son titre, étrange, interminable, dérivé d'un épisode, mineur et interprété à contre-sens, de la Bible : Onanie ou L'odieux péché de pollution de soi-même, et toutes ses effroyables conséquences, considéré chez les deux sexes, accompagné de conseils spirituels et physiques à tous ceux qui se sont blessés par cette abominable pratique.Comment expliquer que ses thèses connaîtront, en moins d'un siècle, un succès mondial, traduites et relayées dans les principales langues, appuyées par les autorités théologiques de toute confession, promues au rang du mal social extrême sous la plume des plus grandes autorités pédagogiques, médicales, puis psychanalytiques ?Il faut suivre Thomas Laqueur dans sa vaste enquête. Il perce d'abord l'identité de l'auteur, John Marten, chirurgien et charlatan. Il montre ensuite que, des Anciens aux Pères de l'Église, le plaisir en solitaire était condamné uniquement parce qu'il ne donne pas lieu à enfantement. Ce sont les Lumières qui font de l'onanisme un problème majeur. C'est l'époque où naît l'économie politique, qui pose que la satisfaction des plaisirs individuels, par le jeu du marché, permet à l'égoïsme forcené de chacun de contribuer au bien-être de tous et d'œuvrer, par sa limitation, à l'émergence de la société. Or, de tous les plaisirs, le solitaire est le seul à ne connaître ni limite ni satisfaction sociale contribuant à l'enrichissement de tous...
D'ouvrages en recherches, Thomas Laqueur élabore une histoire culturelle de la sexualité, marquée par la disjonction des représentations sociales et morales d'avec les éventuelles découvertes médicales : le discours sur la sexualité ignore l'entrave des faits...

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pierre-Emmanuel Dauzat