En terre étrangère - NE 2013
EAN13
9782221141571
ISBN
978-2-221-14157-1
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Ailleurs et demain. La bibliothèque
Nombre de pages
504
Dimensions
21,5 x 13,5 x 3,4 cm
Poids
498 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

En terre étrangère, lauréat du prix Hugo en 1962, est considéré comme le meilleur roman de Robert Heinlein, lui-même l'un des écrivains américains de science-fiction les plus reconnus.
Les membres de la première expédition vers Mars périrent tous. Sauf un : Valentin Michaël Smith, né sur Mars, élevé par les Martiens, recueilli et ramené sur Terre, à vingt ans, par la deuxième expédition au début du xxie siècle. Physiquement, Valentin Michaël Smith était humain. Mentalement, il était martien. La seule analogie qui convienne pour le définir est celle des enfants-loups, des enfants élevés par des loups. Mais les Martiens n'étaient pas des loups. Leur culture était plus riche que celle des Terriens. Le premier problème de Mike ? Survivre sur la Terre ! Tout lui était agression : la pesanteur, la pression atmosphérique, et surtout les hommes... Le second problème fut pour lui de comprendre en quoi les humains différaient des Martiens et pourquoi ils étaient malheureux... En terre étrangère, qui obtint le prix Hugo en 1962, est généralement considéré comme le meilleur roman de Robert Heinlein, lui-même l'un des plus fameux écrivains américains de science-fiction. Ce fut le livre culte des campus durant les années soixante et soixante-dix, et il est devenu un classique incontesté. Venant de l'auteur de Starship Troopers depuis porté à l'écran, et qui fit taxer Heinlein de militariste, En terre étrangère surprit par son pacifisme, son illustration de l'anarchisme et son apologie de l'amour libre.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Robert Heinlein
Plus d'informations sur Franck Straschitz