Nathalie Kosciusko-Morizet, L'affranchie
Éditeur
Pygmalion
Date de publication
Collection
Histoire secrète
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Nathalie Kosciusko-Morizet

L'affranchie

Pygmalion

Histoire secrète

Offres

  • Aide EAN13 : 9782756414737
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    14.99

  • Aide EAN13 : 9782756414720
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    14.99

Autre version disponible

Nathalie Kosciusko-Morizet, plus connue désormais sous le sigle NKM qu’elle
s’est forgé comme un nom de guerre, est une femme pressée. Elle ne déteste pas
qu’on la traite d’« emmerdeuse » et revendique pour elle-même la qualité de «
tueuse ». Elle se dit et se répète « libre, totalement libre ». Libre de faire
campagne à Paris en se passant du logo de l’UMP. Libre de prétendre à L’Élysée
sans laisser la préséance aux aînés de son parti. Première femme présidente de
la République ? Elle y pense assurément, avec autant de fougue qu’une certaine
« insoumise » socialiste qui l’a devancée dans cette voie. L’ex-porte-parole
de Nicolas Sarkozy, trois fois ministre avant ses 40 ans, n’aime rien tant que
se jouer des codes. Héritière d’une lignée de polytechniciens et d’hommes
politiques, elle se veut sans passé. Meilleur espoir féminin de la droite,
elle a pour époux et intime conseiller un ancien du PS. NKM ne craint pas les
contradictions, elle en fait son moteur. Des proches sortent d’une prudente
réserve pour la raconter. Père, frère, mari, ami(e)s, rivaux… Des
personnalités politiques de premier plan aussi. Comme celui qui l’a précédée
dans l’art de la « rupture », Nicolas Sarkozy, expert à décrypter le parcours
et les stratégies de celle qu’il appelle son « amie ».

S'identifier pour envoyer des commentaires.