Y a-t-il des valeurs naturelles ?, Y a-t-il des valeurs naturelles ?
EAN13
9782707137647
ISBN
978-2-7071-3764-7
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
REVUE M.A.U.S.S (19)
Nombre de pages
400
Dimensions
22 x 13 x 3 cm
Poids
490 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Y a-t-il des valeurs naturelles ?

Y a-t-il des valeurs naturelles ?

La Découverte

Revue M.A.U.S.S

Offres

La tentation naturelle des sciences sociales, et en particulier de la sociologie, est de postuler que rien n’est naturel, puisque toute institution, toute croyance, toute valeur est le résultat d’une construction historique et sociale. Et, en un sens, cette affirmation est irréfutable. Mais, mal comprise, elle est aussi dangereuse. Devons-nous en déduire que tout se vaut, et donc que rien ne vaut ? Qu’il n’existe aucun critère permettant de fonder nos valeurs et d’arbitrer entre elles ? Que le choix de la démocratie plutôt que du despotisme, de la paix contre la guerre ou de la justice contre l’arbitraire est radicalement indécidable ? Voilà le défi de pensée central que les sciences sociales et la philosophie morale et politique doivent relever, pour ne pas sombrer dans l’insignifiance. Les deux précédents numéros de la Revue du MAUSS en avaient examiné certaines des dimensions épistémologiques et socioéconomiques. Il faut maintenant aller au cœur du débat et se demander résolument : « Y a-t-il des valeurs naturelles ? ». Au fil des réponses proposées ici, on voit s’ébaucher une stratégie de réponse proprement maussienne, mais qui pourrait bien rallier l’ensemble des suffrages. Elle s’articulerait à partir de deux propositions : pour l’homme, la nature c’est la culture ; ce qui institue la culture en tant que telle, c’est le geste du don qui arrache les sujets à la naturalité et à l’instrumentalité pour les ouvrir à l’altérité et à la liberté.

S'identifier pour envoyer des commentaires.