L'Allemagne de 1870 à nos jours
EAN13
9782200285050
ISBN
978-2-200-28505-0
Éditeur
Armand Colin
Date de publication
Collection
Collection U
Nombre de pages
384
Dimensions
24 x 16 x 2 cm
Poids
614 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Allemagne de 1870 à nos jours

De ,

Armand Colin

Collection U

Offres

Autre version disponible

Le 3 octobre 1990, une série de cérémonies solennelles célébrait la réunification de l’Allemagne. Épilogue d’une histoire agitée et grandiose que retrace le présent ouvrage, l’événement ne prend sa véritable signification que replacé dans la perspective d’une évolution qui naît à la fin du XVIIIe siècle avec la prise de conscience du sentiment national allemand. L’affirmation de celui-ci passe par la réalisation d’une unité qui se fera « par le fer par le feu », par le drame apocalyptique de deux guerres mondiales dans lesquelles l’État allemand porte une lourde responsabilité, puis par l’effondrement, en 1945, d’un pays pratiquement rayé de la carte et qui vit alors son « année zéro », avant que ne renaissent deux États allemands qui paraissent s’orienter vers des destins séparés.
Mais l’histoire contemporaine de la nation allemande est aussi celle d’une remarquable réussite économique, de l’apprentissage, parfois douloureux, de la démocratie et de l’ouverture à l’Europe, chemins d’une réunification qui fait de la République fédérale le centre de gravité et la première puissance du continent.
C’est à gérer cette situation nouvelle, dans un monde difficile où les grandes puissances attendent de l’Allemagne qu’elle joue un rôle à sa mesure, que doivent désormais se consacrer les gouvernants d’un pays réunifié confronté à tous les aléas de la conjoncture mondiale mais dont la crise qui frappe le monde en 2008 et qu’elle est le seul pays européen à parvenir à surmonter fait plus que jamais l’incontestable puissance dominante de l’Union européenne.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Serge Berstein
Plus d'informations sur Pierre Milza