PROFILEURS - SPECIALISATION OU PROFESSIONNALISATION ?, Spécialisation ou professionnalisation ?
EAN13
9782130522317
ISBN
978-2-13-052231-7
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Criminalité internationale
Nombre de pages
320
Dimensions
21,7 x 15 x 1,8 cm
Poids
447 g
Langue
français
Code dewey
364.3
Fiches UNIMARC
S'identifier

Profileurs - Specialisation Ou Professionnalisation ?

Spécialisation ou professionnalisation ?

Dirigé par

Presses universitaires de France

Criminalité internationale

Offres

Déduire les caractéristiques d'un criminel à partir de ses comportements remonte pour le moins à la Bible. Depuis longtemps, nombreux sont ceux qui, avec des expériences très diverses, donnent leur avis aux services de police judiciaire sur le type d'individu ayant commis un crime non résolu. Ainsi, il y a plus d'un siècle, Thomas Bond, médecin légiste, décrivait certains traits distinctifs de « Jack l'éventreur ». Dans les années 1895, Emile Fourquet, juge d'instruction, utilisa lui-même une démarche s'apparentant au profilage criminel pour arrêter et auditionner Joseph Vacher, un tueur sans mobiles apparents. En 1943, William Langer, psychiatre, a été commissionné par l'Office des Services Stratégiques des Etats-Unis pour profiler Adolph Hitler. En 1949, John Bowlby a établi un profil britannique des délinquants juvéniles de l'époque. En 1957, James Brussels, expert en criminologie, a dressé le profil concordant du « fou à la bombe » de New York. Le F.B.I. a alors créé, dans les années 70, l'Unité des sciences du comportement à l'Académie de Quantico. Depuis, de multiples services de police, chercheurs, universitaires, experts indépendants ont développé, de part le monde, leur savoir-faire en la matière.    Qu'est-ce que la science du profilage criminel ? Qui la pratique et l'enseigne ? Comment est-elle utilisée dans l'enquête de police judiciaire ? Quelle est sa force probante et les perspectives pour le procès pénal ? Au travers de contributions internationales et pluridisciplinaires comptant parmi les meilleurs « profileurs » en activité, il est dressé un panorama inédit ayant pour but de sensibiliser les pouvoirs publics à l'utilité de l'introduction de cette discipline en France, et au-delà, de l'expertise criminologique pour mieux prévenir et lutter contre la criminalité. Dans l'intérêt des victimes et des familles de victimes.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Laurent Montet