Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive
EAN13
9782246800323
ISBN
978-2-246-80032-3
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
304
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
302 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive

De

Grasset

Littérature Française

Offres

Autre version disponible

Qui se souvient de cette folle ambition : le cinéma va changer le monde ?
Démiurges au centre de l'intrigue, un trio de meilleurs amis qui vont devenir les beaux-frères ennemis : Jean-Pierre Rassam, Claude Berri, Maurice Pialat. La sœur du premier, Anne-Marie, épouse le deuxième, dont la sœur, Arlette, vit avec le troisième. Ils ne vieilliront pas ensemble.
Autour d'eux, Christophe Donner fait tourner la ronde non autorisée des seventies : Raoul Lévy, Brigitte Bardot, Jean Yanne, Macha Méril, Jean-Louis Trintignant, Éric Rohmer, Sami Frey...
La grande histoire crève le grand écran : Mai 68 terrorisant le festival de Cannes ; Rassam et Berri à bord de la Mercedes de Truffaut allant sauver les enfants de Milos Forman dans une Prague envahie par les chars soviétiques ; l'improbable épopée de Godard dans les camps d'entraînement palestiniens.
Et puis, gueule de bois : après la grande bouffe des utopies, tous y en ont vouloir des sous !
Cinéastes grandioses, producteurs têtes brûlées, alcool à haute dose, parties de poker, de sexe et de drogue : des vies qui sont des films, des films qui mettent la vie en danger. Car on se tue beaucoup en ce temps-là, quand on joue encore vraiment sa peau avec l'art... Orson Welles peut lâcher sa malédiction ironique : « Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive. »

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

10 décembre 2014

Ils sont trois, trois hommes unis par des liens amicaux, familiaux et professionnels. Une situation somme toute banale, si ce n'est qu'il s'agit là de Claude Berri, Maurice Pialat et Jean-Pierre Rassam. Le premier a épousé la sœur du troisième, ...

Lire la suite

6 septembre 2014

Grandeur et décadence

Où est le réel et où est la fiction ? Avec son titre qui interpelle, en forme de citation que l’on doit à Orson Welles, ce roman brouille les lignes. Voilà en effet un livre qui met en scène des ...

Lire la suite

3 septembre 2014

la superproduction de christophe donner

Combien de romans lus grâce, ou à cause, de leur titre ? Celui-là est suffisamment long pour attirer l’attention. Suffisamment mystérieux aussi pour attiser notre curiosité. « Quiconque exerce ce métier stupide mérite ce qui lui arrive »: Christophe Donner ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christophe Donner