Ce sont des choses qui arrivent, roman
EAN13
9782246852605
ISBN
978-2-246-85260-5
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
234
Dimensions
20 x 13 x 1 cm
Poids
230 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ce sont des choses qui arrivent

roman

De

Grasset

Littérature Française

Offres

Autre version disponible

1945. Saint-Pierre-de-Chaillot, l’une des paroisses les plus huppées de Paris. Toute l’aristocratie, beaucoup de la politique et pas mal de l’art français se pressent pour enterrer la duchesse de Sorrente. Cette femme si élégante a traversé la guerre d’une bien étrange façon. Elle portait en elle un secret. Les gens du monde l'ont partagé en silence. « Ce sont des choses qui arrivent », a-t-on murmuré avec indulgence.

Revoici donc la guerre, la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Natalie de Sorrente. À l'heure où la filiation décide du sort de tant d'êtres humains, comment cette femme frivole va-t-elle affronter la révélation de ses origines ?

Les affaires de famille, ce sont des choses qu’on tait. La littérature, ce sont des choses qu’on raconte. Dans ce roman où l’ironie est à la mesure du fracas des temps, Pauline Dreyfus révèle une partie du drame français.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

9 décembre 2014

Ils sont nombreux, en ce jour glacial de février 1945, à se presser sur les bancs de l'église Saint-Pierre-de-Chaillot pour assister à la messe d'enterrement de la duchesse Natalie de Sorrente, née princesse de Lusignan. Officiellement, cette femme encore jeune ...

Lire la suite

6 décembre 2014

1945. Le livre s'ouvre sur l'enterrement de la duchesse Nathalie de Sorrente où le gratin de l'aristocratie est venu lui rendre un dernier hommage. En moins de deux ans, cette jeune femme belle, séduisante qui vivait pour les bals, les ...

Lire la suite

19 octobre 2014

Chez ces gens-là...

En cette glaciale matinée de février 1945, la haute aristocratie française enterre l'une des siennes, Natalie de Sorrente. Au premier rang, éplorés, le duc, son époux, leur fille Charlotte, tous deux à la flamboyante chevelure et le petit Joachim, le ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pauline Dreyfus