La nuit du jazz
Éditeur
Anfortas
Date de publication
Nombre de pages
136
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La nuit du jazz

Anfortas

Offres

  • AideEAN13 : 9791091156417
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      14 pages

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

    4.99

  • AideEAN13 : 9791091156394
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      14 pages

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

    4.99

Autre version disponible

Extrait
Emmanuelle connaît aussi la faiblesse des hommes. C'était elle qui avait pris les devants quand elle avait décidé de transformer en liaison amoureuse leurs rares rencontres chez leurs parents. D'elle, en tout cas, il avait été la proie qui n'avait rien vu venir. Elle l'avait emballé comme l'araignée le fait dans sa toile de l'insecte étourdi. Si la blonde n'était pas sa maîtresse, elle pouvait bien le devenir. Emmanuelle vient de se dire qu'elle a peut-être deviné avant lui la romance qui s'amorce entre eux. A-t-elle été trop naïve jusque-là de ne pas lui croire de liaison féminine ? A-t-elle été leurrée par la tendresse qu'il lui manifeste autant qu'au début de leur vie en couple ? Plutôt qu'un excès de travail, n'est-ce pas une aventure qui explique la diminution de son désir sexuel depuis quelques mois ?
Toujours dans ses pensées, elle se décide enfin à bouger. Elle se mêle à la foule pour cheminer vers l'Opéra sans avoir rien à y faire, seulement pour se dégourdir parmi les passants qui se pressent, avant de rentrer chez elle. Elle a de plus en plus chaud, presque au bord du malaise après les émotions d'un après-midi lourd sous un ciel couvert en cette fin juillet.
Qu'elle ouvre ce soir la discussion en commençant par l'aveu ou par l'accusation, Emmanuelle s'attend à une altercation très violente, une explosion de cris, de pleurs et d'injures, avec peut-être un divorce au bout d'un parcours chaotique. Pour la première fois, elle a peur de Charles, peur d'une colère impossible à maîtriser à cause de la grossesse. Qui sait où peut mener le désespoir qu'elle va lui infliger ? Elle l'imagine tout à coup faisant exploser le carcan de son éducation, fracassant son amour pour elle qui a mis tant de soins à l'apprivoiser.
Elle craint l'irréparable, qu'il la frappe, ce qui ne s'est jamais produit. Il est grand et fort. Il avait cabossé le visage d'un voleur de vélo pris sur le fait. L'autre, du sang coulant de son nez et l'affolement dans les yeux, s'était sauvé sans demander son reste. Il lui revient aussi d'avoir entendu Camille taquiner son grand frère à propos de ses colères clastiques d'adolescent quand elle était une petite fille. Oui, il lui inspire une peur physique pour la première fois.
Les femmes tuées par leur mari dont on parle de plus en plus lui traversent l'esprit, et Marie Trintignant morte sous les coups de son amant.

S'identifier pour envoyer des commentaires.