La prière d'Esther
EAN13
9782021043471
ISBN
978-2-02-104347-1
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
ESSAI LITTE H.C
Nombre de pages
176
Dimensions
21 x 14 x 1 cm
Poids
198 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La prière d'Esther

Seuil

Essai Litte H.C

Offres

Autre version disponible

Au cœur de l’enquête, Rachel, la tragédienne la plus célèbre sous la Monarchie de Juillet, petite jeune fille arrivée à moitié illettrée dans la capitale et qui devint, à 17 ans, la coqueluche du Tout-Paris. Son morceau de bravoure ? La fameuse « Prière d’Esther », ce long monologue au cours duquel, dans la pièce de Racine, la reine révèle au roi qu’elle est juive au moment où il s’apprête à massacrer son peuple.

Juive, Rachel l’est aussi, et lorsque les amis de Chateaubriand et de madame Récamier la pressent de se convertir à la bonne religion catholique, c’est la prière d’Esther qu’elle leur récite.

A plus d’un demi-siècle de distance, une autre Rachel surgit sous la plume de Marcel Proust, lequel semble superbement ignorer la grande Rachel au moment où il dépeint la petite maîtresse de Saint-Loup que celui-ci présente au narrateur.

Au terme de l’enquête, il apparaît pourtant que Proust n’aura pas tant ignoré la grande Rachel qu’il l’aura dépouillée de son génie, en l’affublant d’un sobriquet emprunté à une autre, qu’il l’aura dégradée en quelque sorte.

Rien à reprocher à personne, la littérature a tous les droits. Mais que cette entreprise de déconstruction est instructive sur l’esprit français et ses démons !

Elisabeth de Fontenay est philosophe. Elle est l’auteur de plusieurs livres devenus des classiques, et notamment d’une somme impressionnante : Le Silence des bêtes. La philosophie à l’épreuve de l’animalité (Fayard, 1998 ; Points, 2013). Son dernier livre, Actes de naissance. Entretiens avec S. Bou a paru au Seuil en 2011.

S'identifier pour envoyer des commentaires.