Œuvres complètes... /Roger Gilbert-Lecomte, 1, Proses, Œuvres complètes (Tome 1-Proses)
EAN13
9782070285587
ISBN
978-2-07-028558-7
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Blanche
Séries
Œuvres complètes... /Roger Gilbert-Lecomte (1)
Nombre de pages
384
Dimensions
21 x 14 x 2 cm
Poids
384 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

1, Proses - Œuvres complètes (Tome 1-Proses)

De

Autres contributions de

Gallimard

Blanche

Offres

Tome I Réunis pour la première fois en un seul volume, les essais de Roger Gilbert-Lecomte ont été répartis selon deux grandes divisions : 1. Révélation-Révolution, 2. Retour à tout. La première partie contient tous les écrits de la période du Grand Jeu publiés dans des ouvrages ou des revues. On y trouve également des textes demeurés inédits, ceux qui étaient destinés au numéro 4 de la revue du groupe. La seconde partie est composée de fragments d'une œuvre dans laquelle Roger Gilbert-Lecomte se proposait de remettre en cause les fondements de la pensée occidentale. Les trois conférences placés en annexe nous montrent un Roger Gilbert-Lecomte soucieux de situer le Grand Jeu par rapport aux courants poétiques et philosophiques de son temps. Tome II Ce groupement de l'œuvre poétique de Roger Gilbert-Lecomte est articulé en deux parties. Une première rassemble les recueils publiés du vivant de l'auteur : La Vie l'Amour la Mort le Vide et le Vent (1933), Le Miroir noir (1937). Une deuxième partie rassemble les textes retrouvés ou publiés après la mort de Gilbert-Lecomte. Un premier ensemble groupe les premiers poèmes, les poèmes à résonance «simpliste», les poèmes à résonance «humoristique» ou les fantaisies littéraires. Un second ensemble groupe les fragments d'un roman poétique.
Les essais de Roger Gilbert-Lecomte, réunis pour la première fois en un seul volume, ont été répartis selon deux grandes divisions : 1) Révélation-Révolution 2) Retour à tout. La première partie contient tous les écrits de la période du Grand Jeu publiés dans des ouvrages ou des revues. On y trouve également des textes demeurés inédits : ceux qui étaient destinés au numéro 4 de la revue du groupe. La seconde partie est composée de fragments d'une œuvre dans laquelle Roger Gilbert-Lecomte se proposait de remettre en cause les fondements de la pensée occidentale. Cette entreprise devait toucher, pour les brûler, tous les domaines de la connaissance. Plus que le but visé, ce sont les déchirures, les blessures du texte qui apparaissent ici à vif. Il n'y a plus qu'éclairs, discontinuité - la pensée même. Cette défaite de «l'œuvre» au sens convenu du mot pourrait bien annoncer - après les Fragments de Novalis - le Livre à venir. Il a été, dans la plupart des cas, impossible de dater les inédits. Cette datation eût-elle été possible que n'en serait pas moins apparu un fait d'évidence : les textes sont frappés du sceau de l'intemporel. Ils nient le devenir au terme duquel ils s'inscrivent. En revanche, les trois conférences placées en annexe nous montrent un Roger Gilbert-Lecomte soucieux de situer Le Grand Jeu par rapport aux courants poétiques et philosophiques de son temps.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Marc Thivolet