Théodore Chassériau
EAN13
9782070115648
ISBN
978-2-07-011564-8
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Monographies
Nombre de pages
256
Dimensions
29 x 24 x 2 cm
Poids
1760 g
Langue
français
Code dewey
759.4
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Né en 1819, au moment où l'on pressent devant Le Radeau de la Méduse de Géricault le tumulte d'élans nouveaux, prématurément disparu un an après la magistrale rétrospective de l'Exposition universelle de 1855, Théodore Chassériau est l'acteur et le témoin d'une période féconde de l'art français. Abordant avec une précocité étonnante les genres du portrait ou de la peinture d'histoire, la gravure, les grands décors pour des édifices civils et religieux, il a laissé une œuvre dense où triomphent un style, une inspiration immédiatement identifiables. La nervosité du trait, les accents de la couleur servent un talent fidèle au classicisme - inspiré durablement par l'enseignement d'Ingres - et curieux d'exotisme, notamment après le voyage d'Algérie en 1846. «C'est un Indien qui a fait ses études en Grèce», disait de lui Théophile Gautier. Chassériau, pourtant, reste un artiste peu connu du public. L'ouvrage de Christine Peltre souhaite d'abord redéployer grâce à une abondante iconographie la richesse de son œuvre, avec le recours aux collections étrangères, américaines notamment, et la présentation d'œuvres peu ou pas photographiées, tels la remarquable Descente de croix de Saint-Philippe-du-Roule (1855) ou certains portraits restés confidentiels, comme celui de la tragédienne Rachel. De très nombreux dessins également sont présentés, riches de nombreuses annotations, où l'on retrouve la complexité de son inspiration.
L'ouvrage de Christine Peltre tente de redéployer dans une abondante iconographie la richesse de Chassériau et, à la lumière des recherches récentes, s'attache à renouveler son approche.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Christine Peltre