Un service de click & collect du lundi au samedi, de 10h à 17h, est possible à la librairie Dialogues, entrée rue Louis Pasteur.

Phénoménologie de l’intuition et de l’expression. Théorie de la formation des concepts philosophiques, Théorie de la formation des concepts philosophiques
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Bibliothèque de Philosophie
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Fiches UNIMARC
S'identifier

Phénoménologie de l’intuition et de l’expression. Théorie de la formation des concepts philosophiques

Théorie de la formation des concepts philosophiques

De

Traduit par

Gallimard

Bibliothèque de Philosophie

Offres

  • AideEAN13 : 9782072565359
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

  • AideEAN13 : 9782072565366
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

Autre version disponible

Prononcé au semestre d’été 1920, ce cours témoigne de la façon dont Heidegger
s’approprie la phénoménologie dans les débuts de son enseignement à Fribourg.
C’est au nom de la vie qu’il la fait sienne, scellant ainsi d’entrée de jeu
une divergence fondamentale avec le projet transcendantal de son fondateur,
Edmund Husserl. Tout converge, dans cette Phénoménologie de l'intuition et de
l’expression, vers l’unique "phénomène originaire" de la vie et, en premier
lieu, la méthode inventée pour s’en saisir : la "Destruktion
phénoménologique", qui s’y trouve exposée pour la première fois. Elle est
aussitôt mise en oeuvre par le jeune Heidegger vis-à-vis des deux grands
cadres d’interrogation qui occultent à ses yeux le phénomène de la vie, le
problème de l’a priori et celui du "vécu". L’examen critique du premier est
l’occasion d’un démantèlement minutieux de la signification théorique et
épistémologique du concept d’histoire au profit de son sens comme dimension
immanente et constitutive de la vie même. Le second est le théâtre d’une
confrontation inédite avec deux grandes psychologies philosophiques
contemporaines, celles de Paul Natorp et de Wilhelm Dilthey. L’enjeu en est,
indissociablement, l’appréhension non objectivante du soi et la détermination
du sens de la philosophie elle-même. Le cours de 1920 apparaît ainsi tout à la
fois comme une pièce maîtresse de la phénoménologie de la vie des premières
années fribourgeoises de Heidegger et comme un jalon majeur sur le chemin de
la future "analytique existentiale".

S'identifier pour envoyer des commentaires.