Des hommes ordinaires, Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la Solution finale en Pologne.
EAN13
9782251380568
ISBN
978-2-251-38056-8
Éditeur
Les Belles Lettres, Harper Collins Publishers
Date de publication
Collection
Histoire (cinquante-septième)
Nombre de pages
332
Dimensions
22 x 15 x 2 cm
Poids
514 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
940.531
Fiches UNIMARC
S'identifier

Des hommes ordinaires

Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la Solution finale en Pologne.

De

Traduit par

Préface de

Postface de

Les Belles Lettres, Harper Collins Publishers

Histoire

Offres

À l'aube du 13 juillet 1942, les hommes du 101e bataillon de police de réserve allemande entrent dans le village polonais de Josefow. Arrivés en Pologne quelques jours auparavant, la plupart d'entre eux sont des pères de famille trop âgés pour être envoyés au front. Dans le civil, ils étaient ouvriers, vendeurs, artisans, employés de bureau. Au soir de ce 13 juillet, ils se sont emparés des 1 800 Juifs de Josefow, ont désigné 300 hommes comme " Juifs de labeur ", et ont abattu à bout portant, au fusil, 1 500 femmes, enfants et vieillards.

La plupart de ces réservistes ordinaires étaient devenus adultes avant l'arrivée d'Hitler au pouvoir et n'avaient jamais été des nazis militants ni des racistes fanatiques. Pourtant en seize mois, ces hommes vont assassiner directement, d'une balle dans la tête, 38 000 Juifs, et en déporter 45 000 autres vers les chambres à gaz de Treblinka – un total de 83 000 victimes pour un bataillon de moins de 500 hommes.

Utilisant les témoignages de 210 anciens de ce bataillon, Christopher Browning les laisse raconter avec leurs propres mots leur participation à la Solution finale – ce qu'ils ont fait, ce qu'ils ont pensé, comment ils ont rationalisé leur conduite meurtrière.

Christopher Browning établit le bilan incontestable de l'activité d'extermination de ce bataillon, et accorde un soin minutieux à analyser l'environnement social et les actions personnelles des individus qui le composaient: il nous offre ainsi la preuve la plus accablante jamais établie à ce jour de l'ordinaire aptitude humaine à une extraordinaire inhumanité.

Traduit de l'anglais par Elie Barnavi. Préface de Pierre Vidal-Naquet.

Avec une postface inédite dans laquelle Christopher R. Browning répond aux thèses de Daniel Goldhagen, auteur de Les Bourreaux volontaires de Hitler.

Christopher Browning est professeur d'histoire à l'uni­versité de Caroline du Nord, Chapel Hill. Spécialiste mondialement reconnu de la Shoah, il a également publié Politique nazie, main-d'Œuvre juive, bourreaux allemands

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Élie Barnavi
Plus d'informations sur Pierre-Emmanuel Dauzat
Plus d'informations sur Pierre Vidal-Naquet