Ne délivrer que sur ordonnance/L'entracte algérien
EAN13
9782710330288
ISBN
978-2-7103-3028-8
Éditeur
Table Ronde
Date de publication
Collection
La petite vermillon (284)
Nombre de pages
400
Dimensions
17 x 11 x 2 cm
Poids
234 g
Langue
français
Code dewey
843
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ne délivrer que sur ordonnance/L'entracte algérien

De

Table Ronde

La petite vermillon

Offres

«J'injectais complaisamment à Suzanne la drogue qu'elle me réclamait ; puis, pour ne pas rester seul, je m'accordais une petite dose, comme on accorde aux enfants une grenadine, pour les faire tenir tranquilles pendant que leurs parents prennent l'apéritif.» Médecin militaire dans une petite ville d'Afrique du Nord pendant la Deuxième Guerre mondiale, Michel goûte à la morphine par amour pour sa maîtresse Suzanne - par désœuvrement aussi. Premier roman de Jean Freustié, Ne délivrer que sur ordonnance (La Table Ronde, 1952) raconte avec justesse une lente descente aux en fers. L'entracte aérien (publié trente ans plus tard) se situe dans le même cadre et à la même époque. Y figurent à la fois des carabins pochards, en proie à d'hilarantes querelles, et des «populations arabes», appelées à connaître un triste destin.
Médecin, Jean Freustié (1914-1983) fut critique littéraire au Nouvel Observateur. Lauréat du prix Roger Nimier en 1963 pour La Passerelle et du prix Renaudot en 1970 pour Isabelle ou L'arrière-saison, il était aussi un grand nouvelliste, dont Pascal Pia salua le talent.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean Freustié