Première Jeunesse
EAN13
9782251210247
ISBN
978-2-251-21024-7
Éditeur
Les Belles Lettres, Flammarion
Date de publication
Collection
Domaine étranger
Nombre de pages
320
Dimensions
20 x 12 x 1 cm
Poids
315 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

« C'est peu après sa rencontre avec Kerouac et Ginsberg que Cassady entame Première jeunesse: premier tiers de son autobiographie, qui sera publiée en 1971, trois ans après sa mort. Il y raconte une enfance sordide dans une famille de ploucs, auprès d'un père alcoolo qui le traîne, en auto-stop ou en resquilleur sur des trains de marchandises, à travers une Amérique de trimards et de clochards: saga mi-cocasse, mi-tragique d'un futur hors-la-loi ayant grandi dans un monde vagabond et insalubre, identique à celui des pionniers de l'Ouest sauvage. Le récit s'interrompt bien avant l'irruption de Kerouac.
Mais l'édition que nous propose ici Gérard Guégan englobe un complément: des textes en friche, lettres, récits de dragues, digressions et confessions: le type de flux verbal dont Kerouac était admiratif et jaloux, dont il chercha à imiter le tempo, de la prose beat type, avec pick up, petites brunes et surdoses. »
Jean-Luc Douin, Le Monde

Neal Cassady (1926-1968) est une personnalité de la Beat Generation, le Dean Moriarty de Jack Kerouac dans son livre culte Sur la route. C'est sur la route, d'ailleurs, entre Salt Lake City et Denver, que Maud Cassady, en 1926, met au monde son neuvième enfant, Neal. Sa mère meurt alors qu'il n'a que dix ans. Il est élevé par son père alcoolique. Il connaît très tôt une vie de délinquance et les maisons de correction.
Mais l'énergie est là: « À vingt ans j'avais volé 500 voitures et connu autant de femmes. » Son parcours s'achève en février 1968, dans le désert mexicain, où il meurt d'une overdose, mais sa légende, elle, commence.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Neal Cassady