Trente filles
Éditeur
Editions du Mercure de France
Date de publication
Collection
Bibliothèque étrangère
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

"Où allons-nous ? a chuchoté Agnès. – Dans la brousse", ai-je dit. Mais qu'est-ce que j'en savais? Près de la chapelle, on a traversé un épais nuage de fumée et j'ai entendu un bruit de verre brisé. Les rebelles cassaient les fenêtres à coups de gourdin. De la fumée sortait par la porte. À côté, la Jeep était en feu et on avait peur qu'elle explose. On a franchi le portail de l'école et avancé dans l'allée, puis sur la route. On a marché et marché dans la nuit, bientôt hors de tout sentier. Je distinguais la longue file de filles. Plus tard, j'ai appris que nous étions environ cent quarante. L'enlèvement des cent trente-neuf élèves du collège St Mary's d'Aboke, en Ouganda, a eu lieu dans la nuit du 10 octobre 1996. C'est à partir de ce fait réel que Susan Minot a écrit Trente filles. Terrifiées, brutalisées, pour la plupart violées, ces fillettes vont vivre un enfer. Si une des religieuses de leur école, lancée à leur poursuite, réussit à en sauver cent neuf, quel va être le sort des trente autres ? En contrepoint de leur histoire, il y a celle de Jane, une journaliste américaine venue en Afrique enquêter sur ce drame. Au fil des jours, elle devra abandonner ses certitudes et ses a priori, ainsi qu'une certaine forme d'insouciance, pour regarder en face la réalité africaine. Jusqu'à sa bouleversante rencontre avec Esther, une des petites rescapées.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Susan Minot
Plus d'informations sur Jean-Pierre Aoustin