Livres Littérature et Essais littéraires Romans contemporains Francophones Profession du père Sorj Chalandon
Livres Littérature et Essais littéraires Romans contemporains Francophones Profession du père Sorj Chalandon

Présentation

Emile subit les lubies et les mauvais traitements de son père, qui s'imagine un jour parachutiste, un autre pasteur ou agent secret américain, devant sa mère indifférente. Une nuit, alors qu'Emile a 13 ans, son père se réveille rebelle chargé de tuer le Général de Gaulle. Il enrôle Emile dans son organisation secrète.

« Mon père a été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Eglise pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider.
Je n’avais pas le choix.
C’était un ordre.
J’étais fier.
Mais j’avais peur aussi…
À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet. »

----------------------
Prix du Style 2015

Caractéristiques

EAN13 9782246857136
ISBN 978-2-246-85713-6
Éditeur Grasset
Date de publication
Collection Littérature Française
Nombre de pages 320
Dimensions 20,5 x 14,2 x 2,2 cm
Poids 324 g
Langue français
Fiches UNIMARC S'identifier

Ce qu'ils en pensent

Voir tout

S'identifier pour envoyer des commentaires.

  • Evelyne L.
    Profession du père

    Dans un récit tout à la fois drolatique et terrifiant, Sorj Chalandon nous raconte l'enfance d'Emile, enfant unique né au lendemain de la seconde guerre mondiale. Emile a la chance d'avoir un papa champion du monde de judo, prêtre, agent secret, ami intime de De Gaulle... Alors évidemment, on ne s'ennuie pas avec un papa pareil : après l'entraînement militaire, il faut déposer des lettres anonymes, faire des planques, trouver des cachettes pour Noureev récemment exfiltré d'URSS... Difficile d'être à la hauteur aussi de ce papa exigeant, d'où la pluie de coups qui ne cessent de s'abattre sur Emile. Difficile aussi de croire aux incroyables histoires de ce père qui ne quitte pas l'appartement et qui terrifie la mère, victime consentante, bourreau auxiliaire.
    Au fil du récit, Sorj Chalandon sème des indices qui nous laissent à penser que, peut-être, Emile et Sorj ne sont qu'une seule et même personne. L'auteur semble aussi nous dire qu'il n'y a que par l'humour que l'on peut raconter une histoire aussi invraisemblable, drôle et dure tout à la fois.

  • Alex-Mot-à-Mots
    famille, folie

    Oui, ce roman raconte la folie du père. Mais le personnage qui m’a la plus intéressé, c’est le seul personnage féminin du roman : la mère.

    Elle n’est jamais loin, toujours inquiète et pourtant silencieuse. Mise à l’écart par le père, elle sait pourtant tout ce qui se passe dans la maison.

    A-t-elle réellement conscience de la folie de son mari ? Jusqu’où est-elle prête à aller pour le couvrir et le dédouaner ? Son dernier geste, celui qui clôt le roman, lui donne finalement le mot de la fin.

    Un personnage qui m’a dérangé, vraiment.

    Quant au reste du roman, je l’ai trouvé trop journalistique, mais c’est le reproche que je fais habituellement à l’auteur : des faits, encore des faits, des descriptions de faits, un brin d’humour, rarement. Et puis c’est tout. Un peu court tout de même.

    J’ai toutefois aimé la phrase du père qu’il aime répéter : "Dans une cellule, il y a un mur de trop" , sans doute le quatrième ?…..

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la mère dormant sur le palier après être allée écouter Les Compagnons de la Chanson, ce que son mari refusait qu’elle fasse.

    http://alexmotamots.wordpress.com/2016/01/24/profession-du-pere-sorj-chalandon

  • Yv

    "Quand mon père me battait il criait en anglais...", ainsi commence l'un des précédents romans de Sorj Chalandon, Retour à Killybegs. Lors de la remise du Prix France Télévision, en 2011 qu'il n'avait pas remporté d'ailleurs (la lauréate était Delphine de Vigan), il était resté parler avec les lecteurs-jurés et m'avait dit que cette première phrase de ce roman était réelle sauf sur un point, son père parlait alors en allemand. Profession du père est la continuité de cette phrase, Sorj Chalandon est sans doute à peine caché sous Émile Choulans, d'après ce que j'ai pu lire sur ce roman depuis qu'il est sorti. C'est un roman bouleversant sur les rapports père-fils totalement dénaturés par la maladie et la violence. Émile n'a de cesse de vouloir faire plaisir à ce père violent qui ne le complimente jamais, au contraire, il le rabaisse systématiquement, le frappe, le punit brutalement. Il croit à ses histoires d'espionnage, d'OAS et de CIA. Même lorsque le fils fait quelque chose de bien une explication du père met fin à sa joie, comme cette fois où par son dessin, Émile a gagné deux places de cinéma : "Ma mère a applaudi. Mon père a souri. Pendant la guerre, il avait sauvé la vie de monsieur Bertholon, le directeur du cinéma. Pendant que je dessinais, il était passé le voir pour lui souffler mon nom. Voilà pourquoi nous avions gagné. Mon père était ravi." (p.178)

    Comme à son habitude, Sorj Chalandon, écrit un roman fort et accessible bien que dur. Même si je me dois de dire que je l'ai parfois trouvé trop long, un peu voyeur, mais peut-être est-ce parce que j'en attendais trop, venant de cet écrivain que j'aime beaucoup. Son héros est un jeune homme, mais le langage adopté n'est pas bêtifiant, ce qui est souvent le cas avec des héros-ados. On endure avec Émile, on le soutient puisque même sa mère a du mal à le faire, c'est une femme passive qui tente de le protéger et évitant les coups et les insultes. On se demande jusqu'où il pourra aller pour s'attirer si ce n'est l'amour au moins une marque d'affection et de tendresse de son père. Difficile de se construire après une enfance comme celle-ci, Gérard Garouste en parle dans L'intranquille, son autobiographie d'une manière forte également. Sorj Chalandon aborde ce thème sous forme de roman, une manière différente et tout aussi marquante d'écrire sur les violences paternelles et sur la difficulté qu'a un enfant à sortir du cercle familial malgré les coups et les insultes. On se demande toujours pourquoi les femmes battues restent avec les hommes qui les frappent, mais les enfants devenus grands pourraient aussi partir. Mais l'amour, la demande de reconnaissance, le désir d'obtenir enfin des compliments, des remarques positives est sans doute encore plus fort. Quasiment jusqu'au bout, ces enfants brimés espèreront un geste, un mot du père. C'était déjà vrai dans L'intranquille dont je parlais plus haut. Ça l'est aussi dans Je n'ai jamais eu de petite robe noire de Roselyne Madelénat.

    Un beau roman, touchant et fort sur l'enfance lorsqu'elle ne se déroule pas comme elle devrait.

  • Céline V.
    Coup de coeur de Céline

    Une enfance qui alterne entre aventure excitante et désillusion extrême.
    Le métier de son père?Agent secret...
    La vie d’Émile n'est pas un long fleuve tranquille.
    Largement autobiographique.

  • Daïdrée A.
    Profession du pere

    Parachutiste, footballer, agent secret... Mais qui est donc réellement ce père qu' Emile adore?
    Entrez dans une vie de famille peu commune...

  • o n l a l u
    Mon père ce anti-héros

    Profession du père, Sorj Chalandon Mon père ce anti-héros A l’école, au collège, dans la case « profession du père », Emile ne sait pas quoi écrire. Il n’est ni ouvrier, ni employé, ni carrossier, ni restaurateur ou boulanger. Et s’il raconte à son fils qu’il a été pasteur pentecôtiste, soldat, parachutiste, professeur de judo ou encore footballeur professionnel, il se définit désormais comme « agent secret ». En effet, le jeune garçon n’a pas un père comme les autres. C’est un homme qui le réveille au milieu de la nuit pour faire des pompes et porter des haltères, alors qu’il est asthmatique. Il veut l’entraîner à résister. Après le putsch, il ne supporte plus de Gaulle et vote pour l’Algérie française. Pourtant, avant, il appréciait le général, prétendant même avoir été son meilleur conseiller... Bientôt, il fait de son propre fils, de treize ans seulement, un petit soldat,

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

  • François-Régis SIRJACQ (Libraire)

    Le père a été chanteur (il a bien connu les Compagnons de la Chanson), footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur dans une mission évangélique, mais aussi et surtout conseiller personnel du Général de Gaulle, « Un ami ».. Nous sommes au début des années 60 et le Général vient de revenir au pouvoir…l’Algérie…. Le père annonce qu’il a été trahi, son meilleur ami est devenu son pire ennemi. Il faut tuer le Général : il demande alors à son fils (13 ans) de l’aider. Avait-il le choix ? c’était un ordre (le fils en était un peu fier tout en ayant peur…) Et la mère dans tout cela ? un livre fort, dur parfois qui tient en haleine du début à la fin.

  • Marine S.

    Emile est un adolescent fragile qui subit les coups de sang d'un père violent et la passivité maladive de sa mère, une femme complètement soumise à son mari. Ce père donc, homme jaloux et colérique qui se prétend tour à tour parachutiste, pasteur, membre de la CIA et de l'OAS, mythomane et paranoïaque dangereux, reste aux yeux d'Emile un héros, un vrai. Aussi, lorsque ce dernier lui demande de travailler pour l'OAS et de monter un attentat contre de Gaulle, c'est le coeur léger et rempli de gratitude, sûr de son importance, que l'adolescent accepte.
    Sorj Chalandon nous livre un roman bouleversant et débordant d'amour. Dans le contexte de la guerre d'Algérie qui exarcerbe les passions, Emile est pris dans le tourbillon des mensonges de son père jusqu'à presque se perdre. A travers les yeux et la voix de cet adolescent solitaire, c'est toute la folie du père que le lecteur découvre alors même qu'Emile n'est conscient de rien. L'amour aveugle, l'amour pardonne, l'amour est tout et Sorj Chalandon, un grand auteur.

Disponible sur commande 19.00 €

Bienvenue sur la libraire en ligne Librairie Dialogues

« C’est ici que l’aventure se mêle au vent de la mer » écrit l’auteur Pierre Mac Orlan. La librairie Dialogues est l’une des plus grandes librairies généralistes indépendantes de France. La librairie est située à Brest, à la toute pointe du Finistère.

Sur le site internet de la librairie Dialogues, vous pouvez retrouver tous les livres présents dans la librairie physique. Au fil des pages de notre site internet de vente en ligne, se déploie toute l'offre disponible en magasin physique, tous les livres disponibles dans la librairie, chaque tome, chaque éditeur. Vous trouverez également les conseils de vos libraires sur les livres qu'ils ont aimé lire, les sélections thématiques mettant en scène les livres (nouvelles parutions et ouvrages de fonds) en lien avec l'actualité et les coups de coeur des libraires, l'agenda des événements, les vidéos des rencontres avec les auteurs et les autrices, notre magazine Diagonale dans la rubrique Blog et nos podcasts : lien pour écouter les épisodes, et la bibliographie qui y est associée. Place également aux meilleures ventes, aux nouveautés, aux incontournables, aux curiosités…

L'offre de livres pour la librairie Dialogues en ligne

Que vous aimiez vous plonger dans des livres de fiction ou dans un essai d’histoire, que vous attendiez la rentrée littéraire avec impatience ou le nouveau tome de votre bande dessinée préférée, nous saurons répondre à vos attentes ! Sur le site de la librairie indépendante en ligne Dialogues, les nouveautés et les meilleures ventes sont indiquées pour chaque rayon.

La librairie indépendante en ligne vous propose toute son offre en livres : loisirs, sciences humaines et sociales, actualité, polar, livres en VO, écologie, féminisme, jeunesse, littérature, arts, développement personnel, jeux, littérature de l’imaginaire, fantasy, poésie, livres de cuisine, Young Adult, science-fiction, livres scolaires et parascolaires, livres de médecine, mangas, bande dessinée, comics, les livres sur la nature ou le monde de l’entreprise, romans pour adultes et pour la jeunesse, ebooks, les livres qui décryptent notre société, l’histoire de France, des ouvrages de droit, en format papier ou numérique.

Tous les rayons de la librairie Dialogues sont représentés sur le site. Toutes les éditions, tous les éditeurs et tous les tomes disponibles en magasin sont disponibles également sur le site grâce à la vente en ligne. La loi du prix unique du livre en France, la loi Lang, garantit un même prix de vente du livre partout, dans toutes les librairies physiques et en ligne.

La newsletter de la librairie en ligne Dialogues

Vous pouvez également vous abonner à notre newsletter qui vous donnera, chaque semaine, l’actualité de notre librairie et les coups de coeur et sélections de vos libraires. Le ou les livres qu’ils ont aimés dans tous les genres : loisirs, sciences humaines et sociales, actualité, polar, livres en VO, écologie, féminisme, jeunesse, littérature, arts, développement personnel, jeux, littérature de l’imaginaire, fantasy, poésie, livres de cuisine, Young Adult, science-fiction, livres scolaires et parascolaires, livres de médecine, mangas, bande dessinée, comics, les livres sur la nature ou le monde de l’entreprise, romans pour adultes et pour la jeunesse, ebooks, les livres qui décryptent notre société, l’histoire de France, des ouvrages de droit, de pédagogie...