Histoire des sciences et des savoirs, t. 3, Le siècle des technosciences
EAN13
9782021076783
ISBN
978-2-02-107678-3
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
REF.SC.OUV. (3)
Nombre de pages
516
Dimensions
21 x 17 x 3 cm
Poids
760 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
UTF-8 / MARC-8

Histoire des sciences et des savoirs, t. 3

Le siècle des technosciences

Seuil

Ref.Sc.Ouv.

Offres

Autre version disponible

Les trois tomes s’enchaînent selon une logique chronologique (1. De la Renaissance aux Lumières; 2. Modernité et globalisation, 1770-1914, 3. Le siècle des technosciences, depuis 1914) mais sont structurés selon une même organisation thématique. Ils dégagent dans un premier temps ce qu’est la science à chaque époque et comment elle s’inscrit dans la société et la culture de la période, puis offrent un panorama de l’évolution des principaux champs et disciplines phares, et enfin replacent les évolutions scientifiques dans l’histoire globale et dans les enjeux de gouvernement (de la nature, de la société, etc.).Du pouvoir de l’atome au consumérisme high-tech, de la guerre à la médecine et à l’agriculture, du pilotage de l’innovation et la gestion du social à la surveillance du climat, rares sont les fragments de notre réalité qui n’ont pas été transformés par les sciences, les techniques et les savoirs au cours de ce dernier siècle.Ce troisième tome nous fait entrer dans les coulisses des mondes universitaires, administratifs et économiques. Il explore la fabrique des savoirs, éclaire leur mise en économie, la manière dont les questions sanitaires et écologiques sont gérées, comme la diversité des connaissances produites par les amateurs, les associations et les think tanks. Un volume novateur écrit par les meilleurs spécialistes et qui donne toute la mesure des sciences et des savoirs dans notre monde contemporain – pour le meilleur… et pour le pire.D. Pestre est directeur d’étude à l’EHESS, au Centre A. Koyré. Il s’intéresse aux transformations des régimes de savoirs et à une réflexion historiographique et théorique sur l’étude des sciences en société. Il a récemment publié À contre-science (2013).C. Bonneuil est chargé de recherche au CNRS, au Centre A. Koyré. Il s’intéresse aux transformations des savoirs biologiques et des formes de gouvernement de la nature et de l’agriculture. Il a publié L’Évènement Anthropocène (2013, avec J.-B. Fressoz).

S'identifier pour envoyer des commentaires.