Sous le signe du clivage
EAN13
9782100720484
ISBN
978-2-10-072048-4
Éditeur
Dunod
Date de publication
Collection
Inconscient et Culture
Nombre de pages
208
Dimensions
24 x 15 x 1 cm
Poids
370 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Autre version disponible

Il n’y a pas un clivage mais des clivages : clivage du moi chez S. Freud, clivage narcissique chez S. Ferenczi, clivage des objets chez M. Klein, clivage du sujet chez J. Lacan… La liste est interminable, et P.-C. Racamier a fait monter d’un cran la complexité en affirmant que les clivages sont contagieux et ne se limitent pas à la vie intrapsychique, mais s’expriment aussi dans le lien. Il sera également question de clivages groupaux, voire sociaux.
Les contributeurs de ce livre ont tous été amenés, par leur clinique, à approfondir le concept de clivage, mais à partir de champs parfois très éloignés les uns des autres :
J.-C. Maes, sémioticien, et G. Bayle, psychodramatiste, explorent sa métapsychologie
• D. Arnoux, kleinien, et I. Gernet, psychosomaticienne, approfondissent son rôle
dans la construction du psychisme
• J. Roisin, lacanien, et E. Darchis, thérapeute familiale psychanalytique, abordent
la question du traumatisme
• B. Brusset, freudien, effectue une première synthèse et s’intéresse aux pathologies s’organisant sur un clivage
• R. Kaës, groupaliste, reprend le thème autour de l’articulation de l’intrapsychique, du lien et du groupe
• V. de Coorebyter, philosophe, l’étend aux partis politiques et J.-C. Maes aux sectes.
Le livre se conclut sur la portée paradoxalement thérapeutique de certains clivages.

S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Isabelle Gernet
Plus d'informations sur Bernard Brusset
Plus d'informations sur Gérard Bayle
Plus d'informations sur René Kaës