Les Révoltés de l'Amistad. Une odyssée atlantique (1839-1842), Une odyssée atlantique (1839-1842)
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Collection
L'Univers historique
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Révoltés de l'Amistad. Une odyssée atlantique (1839-1842)

Une odyssée atlantique (1839-1842)

Le Seuil

L'Univers historique

Offres

  • AideEAN13 : 9782021213201
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

  • AideEAN13 : 9782021213218
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

      Lecture audio

      Impossible

    16.99

Autre version disponible

Le 28 juin 1839, l' _Amistad_ faisait voile depuis La Havane avec a son bord
une cargaison d'esclaves. Au cours de cette nuit sans lune, les captifs
africains se souleverent, tuerent le capitaine et prirent le controle du
navire. Alors qu'ils essayaient d'atteindre un port sur, leur navire fut
arrete par la Marine des États-Unis et les rebelles furent incarceres dans une
prison du Connecticut. Leur bataille juridique pour recouvrer la liberte
remonta jusqu'a la Cour Supreme, ou leur cas fut defendu par l'ancien
president des États-Unis, John Quincy Adams. Le jugement fit date. Les
insurges furent liberes et purent rentrer en Afrique.

Si cette rebellion est l'un des episodes les plus connus de l'histoire de
l'esclavage americain, elle est avant tout celebree comme le triomphe du
systeme legal americain et comme la victoire des abolitionnistes. En racontant
cette aventure du point de vue des rebelles eux-memes, Marcus Rediker leur
redonne une voix et un destin. Il retrace les trajectoires qui jeterent dans
les chaines de l'esclavage ces hommes captures en Sierra Leone, en pays mende.
La plupart d'entre eux parlaient plus d'une langue ; plusieurs etaient des
guerriers ; beaucoup etaient membre d'une societe secrete, le Poro. Tous
disposaient de ressources et etaient capables de nouer de solides relations
au-dela de leur cercle familial. C'etaient deja des hommes habitues a l'action
collective.

Leur histoire nous est ici contee pour la premiere fois.


Traduit de l'anglais (États-Unis) par Aurelien Blanchard.


Marcus Rediker est professeur distingue d'histoire atlantique a l'universite
de Pittsburg. Historien, ecrivain et militant des droits de l'homme, il est
specialiste de l'histoire maritime et notamment de l'Atlantique. Il a publie
neuf livres, parmi lesquels _À bord du n egrier. Une histoire atlantique de la
traite_ (Seuil, 2013).

S'identifier pour envoyer des commentaires.